Jeux Pro N°14



Que retenir de ce N°14 de Jeuxpro ?

L'édito de Didier Guiserix développe l'idée que le jeu connait une embellie en cette fin d'année via le salon international des jeux de société d'Essen et la semaine du jeu de Hasbro. Il nous invite une nouvelle fois (voir le numéro 12 culpabilisant pour en arriver à l'abonnement) à nous abonner. Jeux Pro serait-il en difficulté pour être aussi insistant ?

Essen fait l'objet d'un vrai reportage : cinq pages sur le salon avec pas mal de photos. On regrettera pourtant que les jeux allemands soient si peu abordés. Néanmoins, comparé à ce que le reste de la presse papier spécialisée a produit, il n'y a pas photo (!), ce reportage est le plus riche.

Le forum des boutiques (une sorte de courrier des lecteurs des boutiques spécialisées) signale que la rentrée est bonne. Le retour des étudiants semble y être pour quelque chose. Rackham est pas mal critiqué sur la qualité de son approvisionnement. Jeux Pro réalise un entretien avec le directeur, Jean Bey, qui s'en explique (la société peine à suivre son expansion).

123 Games est l'éditeur de Cirkle. La société est présenté au cours d'un court entretien. Elle a la particularité de maitriser toute la chaine de production : de l'auteur à l'usine en Chine.

L'article économique du mois concerne le budget moyen des clients. Interessant en théorie mais le magazine ne donne que le budget moyen par catégorie de jeux et pas de budget moyen par client. On se doute assez que les "jeux de plateau" coutent plus cher que les "p'tits jeux". Il faudrait aussi parvenir à dégager une autre classification que celle traditionnellement retenue dans le monde des "jeux de simulation" : la variété des jeux de société moderne ne rentre que trés artificiellement à mon avis dans cette classification "jeux de plateau" et "p'tits jeux", auquel se rajoutent les figurines à peindre, prépeintes, les cartes à collectionner et les jeux de rôles.

Pascal Bernard revient sur la famille Stratego. J'avais lu il y a peu de temps à peu près le même article dans Tangentes Jeux & Stratégies. Néanmoins, celui-ci est bien documenté et si vous ne connaissez pas l'histoire de ce jeu, ne vous privez pas de cette lecture.

Scott palter est le chrooniqueur US de Jeux Pro. Il nous parle du marché US (avec un parti pri évident mais dont je n'ai pas encore compris la logique). Cette fois-ci, il brosse un tableau plutôt pessimiste du marché spécialisé outre-atlantique qui vit un changement important : la montée en puissance de jeux facilement accessibles (cartes et plateaux) et la perte de vitesse relative des jeux de cartes à collectionner et des clix. L'idée sous-jacente est que les différentes catégories de joueurs vieillissent et sont peu ou ne sont pas remplacés : les rôlistes, les wargamers... Le renouveau des jeux de société doit donc permettre d'élargir la clientèle.
Par Xavo - 2 décembre 2006

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension