Edito de septembre 2006 - De l'augmentation des sorties ludiques.

"Les sorties de jeux se sont accélérées". C'est ce que l'on entend ça et là depuis quelques temps. Jouons le sceptique et allons voir les chiffres...

Année Nombre de sorties
1990109
1991122
1992111
1993131
1994143
1995127
1996146
1997150
1998211
1999206
2000242
2001289
2002315
2003454
2004559
2005553

Ces chiffres proviennent de la base de données de Trictrac. J'ai voulu croisé les données avec Jeuxsoc, BoardgameGeek ou Luding mais il n'est pas possible de trier les jeux par année sur ces sites.

Qu'observe-t-on ? Ce que rapportent beaucoup de personnes se lit sans problème dans ces chiffres : plus de 550 jeux sont sortis en 2004 et 2005, contre 242 en 2000 et 109 en 1990.

Il est pourtant tout à fait possible de trouver des explications "historiques" à ces chiffres. Peut-être que cette augmentation est liée à la manière dont s'est construite la base de jeux de Trictrac ?

Trictrac est en effet vieux de 6 ans et le site est toujours plus réactif, plus exhautif et possède une communauté active (rédaction de fiches...) toujours plus grande. On peut penser qu'au début du site, les jeux sortis étaient certainement moins bien référencés qu'aujourd'hui et que les vieux jeux sont plus difficilement mis en fiche, en particulier les vieux jeux allemands dont le référencement est massif aujourd'hui.

Enfin, l'impression que les sorties ludiques soient plus nombreuses pourrait être la conséquence de l'exhautivité de l'information ludique aujourd'hui, grâce à internet.

Difficile de trancher.

Néanmoins, on observe un tassement sur 2005 par rapport à 2004, concernant le nombre de jeux sortis dans l'année. Ce qui laisse penser que l'enrichissement de la base n'est pas ou plus proportionnelle à la taille de la communauté active sur Trictrac puisque celle-ci ne cesse de grandir.

Les chiffres de ces deux dernières années montrent donc un changement concernant les sorties annuelles de jeux de société. Il n'y a pour l'heure que 334 sorties pour 2006 (l'année est écoulée au 2/3 et les jeux sorties pour le salon d'Essen d'octobre 2006 sont en partie déjà en base). Le "ralentissement" semble ainsi se confirmer pour cette année. La machine folle va donc peut-être cesser de s'emballer ?
Par Xavo - 6 septembre 2006

5 commentaires

  1. MrOrange 17:20 06.09.2006

    Celui qui pourrait le mieux te répondre quant à la manière de constituer la base, c'est sans doute Phal lui-même.
    La tendance actuelle veut qu'un jeu soit souvent édité par plusieurs éditeurs et dans plusieurs langues en même temps.
    Et puis on assiste à de nombreuses rééditions.
    Mais peut-être que ces "doublons" n'apparaissent pas dans la base TricTrac ? Et dans ce cas, ils s'ajoutent aux chiffres cités.

    Ceci dit, je me suis justement fait la réflexion que cette année, les annonces pour Essen ne sont pas légions. Et pourtant on annonce un marché du jeu en plein essor un peu partout dans le monde.

    La question qui me tracasse le plus finalement, et elle est dans le prolongement de mon bilan 2005 : ne serait-on pas arriver à une limite de la créativité ? Car finalement, les jeux allemands se suivent et ont tendance à se ressembler. Heureusement, la France et l'Italie proposent une relève d'auteurs très talentueux, mais ne bénéficient pas encore du support d'éditeurs nationaux aussi importants que peuvent être Ravensburger, Schmidt ou Kosmos.

  2. linael 07:58 08.09.2006

    Si l'intention est bonne, j'ai de sérieux doutes quant à l'exactitude des données. Les conclusions risquent d'être tout aussi fausses.

    Si Trictrac recense des jeux datant de 1991, je ne pense pas que le site existait déjà à l'époque. Il est donc logique de trouver moins d'anciens jeux et plus de jeux "récents" dans la base de données.

  3. XavO 09:31 08.09.2006

    Petite précision : les données sont tout à fait exactes, c'est leur sens qui pose question.

    "Si Trictrac recense des jeux datant de 1991, je ne pense pas que le site existait déjà à l'époque. Il est donc logique de trouver moins d'anciens jeux et plus de jeux "récents" dans la base de données."

    C'est exactement ce que je dis :"les vieux jeux sont plus difficilement mis en fiche". J'indique d'ailleurs que le site est vieux de 2000.

    Quant aux conclusions, elles se bornent justement au trois dernières années où il me semble qu'il n'y ait aucun biais. Ce qui n'est pas le cas des années précédentes pour lesquelles justement je ne conclus rien.

    C'est mieux de lire l'édito avant de faire un commentaire

  4. MrOrange 13:05 11.09.2006

    Tiens, c'est marrant, mais dans l'édto de JSP, Olivier parle aussi de la surproduction ludique qui n'aide pas le marché à décoller...
    Et à travers l'histoire de Can't Stop chez Asmodée où ils ne connaissaient pas ce jeu vieux de 20 ans, ou bien de Xe Queo que Gigamic vient de découvrir, les éditeurs participent pleinement à cette fuite en avant...

    Editeurs,faites un break de quelques mois, regardez derrière vous : De nombreux jeux font référence depuis longtemps et n'attendent que de pouvoir être réédités. Ils ont fait leur preuve, pourront sans doute être tirés à plus de 3000 exemplaires, et permettront d'élargir le marché, condition sine qua none pour le développement du jeu dans les prochaines années...

  5. Matthieu.CIP 08:59 20.09.2006

    Les rééditions ont un aspect très confortable pour un éditeur :
    Expérience marché du produit ;
    Notoriété dèjà existante pour certains ;
    Demande latente pour les produits épuisés.
    Il est clair que quand on investit 20 ou 30000 euros dans la prodution d'un jeu, c'est plus rassurant de partir sur un produit qui a un référentiel plutôt que dans l'inconnu.
    Et ne dit-on pas que c'est dans les vieux pots que l'on fait les meilleures sauces ?

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension