Premières Impressions de Frédéric

De 1 à 2 parties jouées - 2 août 2007
 
Sympathique
  preview

Après deux parties de Caylus Magna Carta, mes premières impressions sont plutôt mitigées. J’ai beau me forcer à appréhender ce jeu comme étant bien autre chose que Caylus, je ne peux m’empêcher de les comparer et arriver à la conclusion provisoire qu’il n’était peut-être pas opportun de toucher au prédécesseur.

Ma première partie était une partie à quatre joueurs, tous très grands amateurs de Caylus. La seconde l’était également à quatre joueurs dont deux n’avaient jamais joué à Caylus. Le premier sentiment de chacun de ces joueurs a été dans le style : « Tout çà, pour çà ».

Pour ma part, je trouve que Caylus MC est effectivement un jeu qui dure trop longtemps compte tenu de ses mécanismes et qu’en l’allégeant on a accentué péjorativement le côté répétitif de Caylus, tout en en enlevant une bonne partie du piment.

Caylus MC demeure un bon jeu mais peu innovant et qui m’apparaît un peu à côté de ses pompes en tant que jeu de développement.

Lors de ma deuxième partie, nous avons été confronté à ce qui m’est apparu comme une bizarrerie. La première des cartes roses, cartes présentes dès le début du jeu sur le chemin, était la carte qui fournit 2 deniers. Lors du premier passage du pont, un des joueurs a payé trois deniers pour faire reculer le prévôt de trois cartes, il s’est ainsi retrouvé sur la première carte du chemin, les autres préférant garder leurs sous. Seule cette première carte a été décomptée. Le problème est venu de ce que le prévôt ne revient pas sur le colporteur (la quatrième carte dans une partie à quatre joueur). Ainsi, pendant quatre tours aucun joueur ne voulait qu’un autre joueur puisse profiter de ses ouvriers et ainsi un des joueurs faisait toujours reculer le prévôt sur la première carte. Comme nous avions toujours suffisamment d’argent pour faire reculer le prévôt, ce petit jeu a bloqué le début de partie. J’ai trouvé que cette façon de jouer, finalement assez compréhensible compte tenu de la situation de jeu, était quand même fort curieuse. A un moment donné, nous nous sommes dit qu’il valait mieux arrêter de jouer de la sorte et la partie a pu reprendre normalement. J’ai bien regardé dans les règles et je n’ai rien trouvé qui permettait d’éviter cette situation de blocage.

Côté matériel, c’est bien mais je ne comprends pas pourquoi les cartes du joueur orange sont de couleur jaune. C’est un détail sans grande importance.

Caylus MC est certainement un bon jeu, mais il m’a, jusqu’à présent, laissé sur ma faim et j’ai constaté que ce sentiment a été partagé par mes autres camarades de jeu. Pour une durée de jeu pas tellement plus longue, je préfère clairement jouer à Caylus.

 
  • Simplicité des règles
  • Bon matériel
  • Mécaniques fluides
 
  • Trop long
  • Trop répétitif
  • Un peu décevant par rapport au grand frère

1 commentaire

  1. Grunt 15:10 02.08.2007

    Pour cette histoire de Comptoir en premier bâtiment dans une partie 4 joueurs, avec une partie aggressive comme tu le décris, il y a toujours à un moment quelqu'un qui a intérêt à avancer le prévôt:
    - pour activer ses propres bâtiments construits
    - pour récupérer une pierre et faire un lot
    - simplement parce que le bâtiment juste après le comptoir est forcément une ressource (et donc en effet de chaine, 1 joueur baisse de 2 et 2 ou 3 autres joueurs monte de 1, si on imagine que chacun a pris le premier bâtiment dispo de la route et vont passer assez logiquement ensuite dans l'ordre du tour).
    De plus passer en premier revient exactement à la même chose qu'un Comptoir.
    Si tu fais le calcul, imaginons je suis dernier joueur et on ne me laisse "que" le colporteur, je m'assure (en piochant ou en construisant un bâtiment) de rester en jeu dernier: je paie alors 3, puis 1 de plus pour 1 pierre. J'ai dépensé 4 deniers (soit 1 point 1/3) et je vais pouvoir faire un lot au chateau (ce qui en début de partie fait 5 points, à mettre en regard avec 3 points 1/3: un bâtiment à 2 points construit+1point1/3 économisé). Donc c'est mieux (et je décris le pire des cas). Je me suis donc assurer de casser le schéma.
    Il y a un aspect collaboratif dans tout cela: un joueur veut pourrir mais potentiellement tout ou partie des autres veulent remonter.
    Quand tu dis "finalement assez compréhensible compte tenu de la situation de jeu", je pense qu'à un moment plusieurs des joueurs sont passés à côté d'opportunités justement de part l'ordre de passage. Après il est clair qu'un Comptoir présent introduit des parties potentiellement plus aggressives.

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension