L'avis de Grunt

Plus de 10 parties jouées - 27 juin 2007
 
Indispensable
  preview

J'ai eu la chance de pouvoir faire la toute première partie de Magna Carta (CMC) avec l'auteur et l'éditeur, et de voir l'évolution au fil du temps (je crâne un peu mais c'est pour mieux situer de niveau d'objectivité de l'avis :).

CMC par sa nature va forcément être comparé à Caylus (de par son thème et la reprise de beaucoup d'éléments dont les illustrations et les noms des bâtiments). Comme à Caylus, nous avons une équipe d'ouvriers qui vont aller collecter des ressources diverses pour nous permettre soit de développer la ville en ajoutant des bâtiments (et une configuration de jeu différente) soit d'aider à la construction du château.

Il pardonne néamoins beaucoup plus les erreurs que son grand frère et la barrière à l'entrée est moins rude (c'est d'ailleurs ce qu'il est ressorti dans mes dernières parties):
- il n'y a pas à penser à placer un ouvrier au chateau
- le coût de placement est fixe
- pas de faveurs du roi à planifier
- 1 ressource de moins (pas de tissu) et l'or est un joker
- moins d'erreurs possibles dans l'ordre de la route (pas de champs de joute demandant un tissu, pour construire un batiment il faut de toute façon avoir les ressources AVANT la phase d'actions)
- une possibilité de rester dans la course en piochant des cartes sans pour autant passer
- un prévot usuellement moins méchant, couplé au bailli
- peu d'intermédiaires de construction (pas de charpentier, maçon et architecte)
- une condition de fin de partie unique (uniquement la construction du chateau qui "avance" systématiquement)
- pas de gestion de l'ordre du tour (pas d'étables mais simplement le voisin de gauche, plus "prévisible")
- des flux de ressources annexes par nos bâtiments même si on est fauché

Il reste qu'on pourrait en temps que fan rester sur "oui ça a l'air d'être du Caylus sans sucre" et c'est la première pensée qui m'a traversé l'esprit lors de ma première partie. Les parties suivantes ont eu vite fait de me démontrer les subtilités propres du jeu, entre équilibre et contraintes dans les 2 voies bâtiments et château: de la limite de la fin de la route (couplé au prévot), notamment quand construire et quoi; l'avancement systématique de la construction du château d'autant plus controlable à 2; l'importance nouvelle de l'or...

On aimerait des fois construire plus de bâtiments mais négliger le château risque d'accèlérer la partie et d'affaiblir la puissance des bâtiments déjà en place. On aimerait que la partie s'accèlère quand on a pas mal investi au château, mais en même temps il devient de moins en moins intéressant. On se dit alors que la solution c'est de faire un peu des 2, mais le château tôt nous appauvrit beaucoup en ressources, les bâtiments doivent être parfois enchainés si on veut les éloigner de plus en plus de la fin de la route. Le rythme de la partie peut s'avérer crucial, tant on peut être premier avec 15 points comme 70...

Mais le plus bel ajout est certainement celui du hasard: avec certains bâtiments en main, les joueurs ont moins d'options, mais en même temps la ville de Caylus construite sera plus diverse, loin des recettes toutes faites qu'on pourrait lire dans un guide :)

Et c'est pour toutes ces raisons (et une dynamique différente) que je trouve que c'est une belle adaptation. Je continue à préfèrer Caylus pour son côté exigent et plus profond, je sortirai juste plus facilement Magna Carta de par son côté beaucoup plus accessible. Je préfére passer un bon moment tous autour de Magna Carta plutôt que de me faire plaisir seul avec mon jeu préféré. Vive parfois la simplification!

 
  • Un hasard qui contribue/force le renouvellement des parties
  • Une simplification bienvenue pour initier (pas de faveurs, coût fixe, participation automatique au chateau...)
  • La nouvelle gestion de la fin de la route
 
  • A compacter pour partir en voyage

1 commentaire

  1. Raphaël 11:42 29.06.2007

    J'ai hâte d'essayer celui là: j'aime beaucoup Caylus mais malheureusement j'ai du mal à le sortir, j'espère bien que son petit frère sera plus plébiscité.

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension