Thème du jeu


La pêche au poisson est une affaire très lucrative ... surtout quand les poissons offrent des voeux. Mais gare aux concurrents pêcheurs, ils feront tout pour prendre les plus belles pièces avant vous. Pêcher n'est plus seulement une histoire de chance, il faudra aussi faire preuve d'esprit ...
 

L'avis de Stéphan

2- De 3 à 5 parties jouées - 21 août 2007
 
Sympathique
  preview

A la pêche aux moules, moules, moules
Je n'veux plus y aller maman
Les gens de la ville, ville, ville,
M'ont pris mon panier maman
Les gens de la ville, ville, ville,
M'ont pris mon panier maman

Dans If Fishes were wishes, il est question de pêche : pas aux moules évidemment mais bien à d’autres poissons au look très enfantins et très colorés qui font penser que les créateurs ont certainement user voire abuser de vilains jeux de mots …

Le contenu de la boîte est du même acabit : plateau, cartes, poissons en bois et petits « partisans », tout concourre à donner un aspect très sympa à ce petit jeu. Cerise sur le gâteau : au lieu des habituelles pièces d’or ou jetons compteurs, on trouve d’horribles petits vers en plastique mauves bien répugnants mais qui donnent une touche tactile très amusante à un matériel riche mais classique. J’imagine bien la discussion surréaliste de l’éditeur au producteur : « Monsieur le producteur, je voudrais produire dix mille vers dégoûtants en plastique, trois modèles différents ». Totalement surréaliste mais sûrement très drôle ! En tous cas, ce look laisse présager un jeu bon enfant que l’on déguste l’après-midi en famille ou entre amis.

Assurément mais en plus, le jeu est diaboliquement plus tactique qu’il en a l’air. Il y est question de vente de poissons au marché. Le joueur qui se débarrasse au mieux de sa cargaison de poissons et gagnera ainsi le plus d’argent est déclaré vainqueur. A chaque tour, chaque joueur a le choix parmi trois actions très simples : vendre une prise, pêcher un poisson dans la mer et le garder dans son bateau (ou la place est limitée) ou prendre ce poisson et le jeter pour exercer son voeux. (son pouvoir) Evidemment, selon le déroulement de la partie, certains poissons deviennent plus intéressants que d’autres, certains marchés plus lucratifs et certaines actions forcément plus intéressantes. Tout le plaisir du jeu est donc de choisir la bonne action à accomplir, celle qui rapporte, celle qui permet de se développer ou celle qui embête les autres joueurs, ou tout simplement celle qui permet de faire un peu tout cela. Le jeu est fort simple mais extrêmement bien équilibré, les choix ne sont pas si simples, souvent cornéliens.

Un fait à souligner : le ressenti du jeu reste identique quelque soit le nombre de joueurs. Le rythme du jeu s’équilibre ainsi de lui-même grâce à la finesse des mécanismes mis en place. Ce qui en fait un candidat idéal pour jouer à trois, chiffre pour lequel il est souvent difficile de trouver de bons petits jeux qui ne soient pas trop déséquilibrés.

Agréable et rafraîchissant, on passe un très bon moment sans jamais s’ennuyer. Ce jeu rejoint donc la gamme des poids moyen, ces jeux que l’on sort avec beaucoup de plaisir, pour passer un bon moment et pour lesquels on garde l’impression que l’on contrôle quelque chose – même si le hasard y est légèrement présent.

Aucun défaut majeur ne vient ternir ce tableau. Un très bon jeu qui deviendra sans doute l’un de mes indispensables mais que je ne noterai pas comme tel car il lui manque l’envergure des plus grands.

Petite anecdote amusante : le papa de ce jeu n’est autre que le créateur de Time’s up comme quoi on peut briller dans différents domaines ludiques !

Très agréable dans tous les cas !

 
  • Thème et jeu fort rafraîchissant
  • Tourne très bien quelque soit le nombre de joueurs
 
  • A éloigner des petits enfants qui trouvent les vers forts appétissant
  • Des parties qui parfois s’éternisent par rapport à la durée attendue
2 commentairesMasquer