Thème du jeu


David Livingstone était un missionnaire écossais et un explorateur. Par ordre du gouvernement britannique, il voyagea en Afrique. Il fut probablement le premier Européen à traverser le continent. Il rédigea des rapports détaillés sur la vie des tribus ainsi que sur la flore et faune de l’Afrique. Ses récits de voyage et ses notes géographiques permirent une meilleure connaissance et une meilleure compréhension de ce continent jusque-là très peu connu en Europe. Lors de ses expéditions scientifiques, Livingstone passa beaucoup de temps près du fleuve Zambèze. C’est ainsi qu’il découvrit les célèbres chutes d’eau qu’il nomma Chutes Victoria en l’honneur de la reine Victoria.
 

Premières Impressions de LudiGaume

De 1 à 2 parties jouées - 28 août 2009
 
Sympathique
  preview
Avertissement sur ses notations

Livingstone a mis un certain temps à rejoindre notre ludothèque suite à la lecture des premiers avis. Puis dernièrement, l'achat fut fait.

Les points positifs qui ressortent directement :

- les illustrations de Michael Menzel sont toujours aussi léchées, attirantes, magnifiques, un plus pour le jeu.

- le matériel est parfait, multilangue, les pierres en plastiques agréables au touché, ...

- les règles qui donnent un petit air de Yspahan avec le choix dicté par les dés, de Jenseits von Theben avec la pioche dans le sac et la découverte des rochers ou des pierres précieuses, le côté placement/majorité qui est un style que l'on apprécie.

Mais voilà, à l'issue de la partie ont est déçu car la partie a été trop rapide, cela se termine alors qu'on a seulement l'impression de trouver son rythme. Au final on a pas beaucoup de choix disponibles par manche. Le coffre qu'il faut alimenter pour ne pas se faire sortir de la partie, c'est très frustrant pour le joueur qui en subit les conséquences. Quel temps perdu pour lui.

Un jeu bien présenté qui regroupe un bel ensemble de mécanique mais qui n'arrive pas à donner un goût de "J'y reviens". Dommage, peut-être aurais-je une occasion de le découvrir sous un meilleur angle mais le choix du jeu ne sera pas de moi.

Yspahan reste une valeur sûre par rapport à Livingstone qui s'adresse peut-être plus à public occasionnel.

 
  • La Menzel touch
  • Le matériel chatoyant
  • L'édition multilangue
 
  • Parties trop rapides
Aucun commentaireMasquer