Thème du jeu


Les joueurs sont des paysagistes qui, à la demande du Roi, mettent en œuvre leur savoir faire pour réaliser le projet des Jardins Suspendus. Pour ce faire, ils jouent des cartes Construction qu’ils vont aménager en jardins, tous plus jolis les uns que les autres. Ils reçoivent alors des tuiles de points qu’ils vont devoir rassembler pour constituer la meilleure combinaison de tuile. Le meilleur des paysagistes sera désigné paysagiste officiel du roi et remportera la victoire !
 

L'avis de Sébastien D.

4- De 6 à 10 parties jouées - 14 mars 2009
 
Très Bon
  preview

J'ai le sentiment que les derniers jeux Hans im Glück font assez peu parler d'eux dans la francophonie ludique (si on considère Dominion comme un Rio Grande Games). Ce Hängenden Gärten n'est pas une exception à ce constat. Mérite-t-il ce tout relatif anonymat? Je répondrai non à cette question car le jeu est très agréable et mérite une place dans la ludothèque de joueurs aimant des jeux rapides mais malins.

En effet, le principe de base du jeu est très malin: superposer ses cartes afin de créer des zones les plus étendues possibles. Poser une carte est un petit casse-tête pas trop difficile mais bien agréable. Notons tout de même que ce principe est également proposé dans le très bon Bloom qui, même s'il est sorti après a été concu il y'a quelques années déjà. La grosse différence entre les 2 jeux est que dans celui-ci, pas question d'interaction directe dans la pose des cartes: chacun les pose sur son coin de table.

L'interaction n'en est pas pour autant totalement absente. Dans un premier temps, on doit choisir une carte parmi un maximum de 4 cartes, il est possible de la choisir en fonction des jeux adverses. Sur notre table, il faut bien admettre que l'on choisit essentiellement pour optimiser son propre jeu mais la possibilité existe. Le plus gros de l'interaction vient de la course aux tuiles "Points de victoire" (vous remarquerez que le thème n'est pas très présent car je ne sais quel autre nom donner à ces tuiles). Le système choisi par l'auteur pour les points de victoire présente à mes yeux autant d'avantages que d'inconvénients.
Niveau avantages, notons qu'une course à la bonne tuile engendre un chouette suspens durant toute la partie. Le choix du type de tuiles est aussi sympa: vais-je prendre une tuile qui rapporte vite des points ou m'engager dans une collection plus grande?
Niveau inconvénients, je n'aime jamais trop quand un jeu fait appel à la mémoire pour se souvenir de ce que l'adversaire a déjà pris. Certains regretteront aussi que le système ne mette pas assez en valeur les plus grands terrains créés: il faut bien souvent créer un terrain de 6 cases pour avoir un vrai avantage. En fait, c'est le tirage aléatoire des tuiles qui détermine l'intérêt ou pas de faire des grands terrains.

Sans être un jeu exceptionnel, Die Hängenden Gärten est un jeu très plaisant que je ne regrette jamais d'avoir sorti de ma ludothèque.

 
  • Le principe de pose des cartes
  • La course aux tuiles
 
  • Mais pourquoi ces satanées cartes ne sont pas transparentes ;-)
  • L'appel à la mémoire
4 commentairesMasquer