Thème du jeu


Sous Louis XIV, Pierre-Paul Riquet, intendant des armées et génial ingénieur, propose son idée d'approvisionnement en eau du canal en s'appuyant sur la Montagne Noire… et commence la construction du Canal des Deux Mers.

En 1680, il décède alors que son oeuvre reste inachevée. Ce ne sera que bien plus tard, au XIXème siècle, que le canal sera terminé, en particulier le Canal latéral à la Garonne, appelé aujourd'hui Canal de Garonne.
Vous avez la possibilité de revivre l'aventure de la construction de l'ouvrage, section par section, entre Grisolles et Valence d'Agen au coeur du Tarn-et-Garonne.

Chaque joueur est un maître d'oeuvre qui doit utiliser au mieux ses ouvriers pour construire la plus grande longueur de l'arriala (canal, en langue occitane). En tant que responsable du chantier, vous pourrez donner des ordres à tous les ouvriers mais ce sont uniquement les ouvriers de votre équipe qui vous permettront d'acquérir des Points de Renommée dans les sections réalisées. A vous de bien surveiller le placement de votre personnel lorsqu'une construction se termine…
Votre savoir-faire s'étend également à l'exploitation des vignes qui font la notoriété du territoire et qui vous apporteront de précieux points en fin de partie.
Découvrez la culture des lieux, devenez acteur du développement de cette magnifique région et, tel le digne héritier de Riquet, INSCRIVEZ VOTRE NOM DANS L'HISTOIRE…

Cela ressemble à quoi ?


Arriala - 1
Arriala - 2
Arriala - 3
Arriala - 4
Arriala - 5
Arriala - 6
Arriala - 7
Arriala - 8
Arriala - 9
 

L'avis de LudiGaume

2- De 3 à 5 parties jouées - 13 octobre 2010
 
Peu Captivant
  preview
Avertissement sur ses notations

Arralia est un jeu magnifique avec un matériel à la hauteur du thème. Tout met en avant la construction du Canal De Garonne, que dire des pions ouvrages d'art, magnifique. Et que penser du pion Riquet qui est du plus bel effet. Et enfin les illustrations sont du meilleur effet et sont plaisantes avec leur côté rétro qui rappelle la période de construction du célèbre canal.

Conquis!

Mais voilà le jeu ne me convient pas, j'y retrouve le même déplaisir que dans Metropolys. Cette impression que chaque pion posé est fatal, mal joué, voir offre une opportunité de marque au joueur suivant. Cette impression que chaque coup joué est mal joué est quelque chose que je n'apprécie pas. Et voilà pourquoi, je jouerai rarement à ce jeu dont j'ai cédé ma boîte à un joueur qui l'apprécie à sa juste valeur.

Mais, je dois reconnaître que le jeu à tout pour plaire. Une règle impeccable, une mécanique bien huilée, et une variante Riquet qui rend le jeu encore plus tendu (et accentue encore plus cette impression d'erreur à chaque coup).

Si vous aimez les jeux de majorité très interactif, voir agressif, Arriala est pour vous. Si vous êtes fan de Metropolys ne passez pas à côté.

Peu Captivant pour un jeu qui ne me convient pas et qui m'ennuie beaucoup mais qui est une petite merveille pour les fans du genre.

Dommage car j'aime vraiment bien cet univers et le style du matériel.

 
  • Matériel fantastique
  • Illustration à fond dans le thème
  • Règle sans accrocs
 
  • Ne parvient pas à me donner du plaisir
  • Un système de jeu qui ne me convient pas
2 commentairesMasquer
 

L'avis de Starvince

Plus de 10 parties jouées - 21 mai 2012
 
Très Bon
  preview

Dès le premier regard, il se dégage d'Arriala une originalité :
- une originalité au niveau des graphismes du jeu. Arriala est un vent de fraicheur avec un style très peu visité dans le jeu de société.
- une originalité culturelle. On sent que c'est tout un univers qui est présenté dans ce jeu. Si je ne suis pas un connaisseur de la région et de son histoire, j'en perçois une fine mise en bouche à travers ce jeu.

Passé cette première impression, Arriala nous offre une édition de qualité au service de la mise en jeu avec des pions "Ouvrage d'art" et un "Ricquet" magnifiques.

La mécanique du jeu est pleine de qualités.
Elle fait d'Arriala un jeu de majorités idéal pour initier un public familial à ce principe de points d'action et de placement majoritaire.
Ensuite, ce sont les cartes ou plutôt l'utilisation que le joueur en fera qui seront déterminantes.
Coté interaction, les joueurs seront ici servis car en plus d'avoir la possibilité de déplacer les ouvriers adverses, l'attribution de la majorité par annulation des joueurs à égalité, pimente intensément les parties.
Le Ricquet, extension consistant un pion neutre très mobile, vient lui apporter une touche résolument tactique au jeu.

Le plaisir que je prends à ce jeu est également dans l'observation d'une partie. Si le public familial joue de manière classique, j'aime voir le tournant que prend une telle partie après qu'ils aient leur premier coup bas. Leur regard sur le jeu change d'un coup et la fin de partie s'anime d'un coup, d'un seul.

Arriala s'avère donc être un jeu unique à bien des égards. Facile à mettre en jeu, tactiquement très intéressant, ces parties courtes et rythmées en font un très bon jeu.

Aucun commentaireMasquer