Thème du jeu


Dans Biblios, vous incarnez un abbé à la tête d'un monastère au Moyen Âge, en rivalité avec d'autres abbés pour avoir la plus belle bibliothèque de livres sacrés et profanes. Pour parvenir à vos fins, il vous faudra acquérir les ressources nécessaires à la fabrication des enluminures, recruter les meilleurs copistes et reproduire les œuvres les plus prisées. Pour cela, vous aurez à votre disposition une quantité d'or limitée. Enfin, vous devrez éviter les foudres du clergé et séduire les évêques et le pape pour atteindre votre objectif.
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 18 février 2011
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Biblios est un jeu qui offre des parties rapides (30 minutes) tout en offrant de nombreux choix aux joueurs. Il n'est pas le seul mais celui-ci propose une mécanique simple mais terriblement subtile.

La première phase est une sorte de draft, durant laquelle il faudra prendre de bonnes cartes pour soi tout en évitant d'en donner de trop bonnes aux autres. Et en plus, il faut constituer les prochaines enchères. Un peu de mémorisation ne sera pas superflue pour ne pas sortir étonné de la phase d'enchères. Cette phase d'ailleurs est un coupe gorge où il faudra éviter de se faire détrousser sous peine de ne rien remporter. La mémoire pourra également jouer un rôle car il faudra deviner dans quels domaines vos adversaires ont et vont investir.

Les cartes Eglise animent les deux phases car les utiliser trop tôt est un peu jouer aux devinettes mais les laisser pour la phase d'enchères est autant un risque de voir ses investissements partir en fumée. Une boule de cristal sera la bienvenue.

Tout cela fait de Biblios un jeu accessible mais terriblement prenant avec un décompte épique qui rend les parties tendues et très prenantes.

Le matériel est chatoyant, une boîte en forme de livre (fermeture aimantée), les dés, le plateau, les cartes, le tout forme un ensemble magnifique. Seul bémol pour l'odeur de produit chimique de la boîte qui s'estompe après quelques jours. Une petite chinoiserie sans grande conséquence.

Un jeu réussi qui mérite sa place dans toute bonne ludothèque, indispensable.

 
  • Matériel agréable et beau
  • Le dilemme de la distribution des cartes
  • La tension du décompte
  • Les cartes Eglise
 
  • L'odeur de la boîte
Aucun commentaireMasquer