Thème du jeu


« Bienvenue jeunes écuyers à Medieval Academy, l’académie de formation à la Chevalerie.
Au cours de vos six mois d’apprentissage, vous cultiverez les qualités qui feront de vous de
glorieux Chevaliers de notre bon Roi Arthur 42ème du nom !
Vous devrez exceller aux joutes et tournois, accomplir des quêtes périlleuses, parfaire vos
études dans les codex de notre bibliothèque ; vous serez également initiés aux rudiments du
service du roi, et vous devrez parfaire votre sens de la galanterie et de la charité.
Lors de chacun de ces cours vous gagnerez ou vous perdrez des points de Chevalerie. Ainsi, à
la fin du semestre, c’est parmi vous, l’écuyer qui aura obtenu le plus de points de Chevalerie qui
sera adoubé Chevalier du Roi Arthur le 42ème ! »

Père Advevan Nicolus Emilius, directeur
 

L'avis de LudiGaume

2- Plus de 10 parties jouées - 25 février 2014
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

En voilà une belle boîte fun et pleine d'humour avec son chevalier pas trop sur de lui sur son fidèle destrier. Et qui en plus est ornée de cockers bleus sur les côtés. Quel mélange étrange !

Mais détrompez-vous, Medieval Academy est une boîte pleine de belles surprises et d'humour. Il faut reconnaître que Pierô La Lune nous a sortit le grand jeu. Des cartes plus drôles les unes que les autres et qui mettent bien en valeur le thème. L'apprentissage de la Chevalerie. Tout y est, les chevaliers, le roi, la princesse, le dragon et, chose bizarre, des cockers au détour d'une carte ou l'autre. C'est très amusant et plein de joie. Bravo et merci encore Pierô, c'est tellement rafraîchissant.

Nous sommes en présence d'un jeu de "draft" ou "échange de cartes". C'est le coeur du jeu car il faut faire les bons choix afin de s'avancer sur les différentes pistes d'apprentissage de ce noble métier qu'est la Chevalerie. Bien sur, on pestera contre son voisin si la main qu'il nous offre ne rencontre pas nos désirs. Tant pis, il faudra trouver la meilleur porte de sortie sans refiler des cartes trop intéressante au suivant. C'est le principe mais à chaque fois c'est passionnant et plein de dilemmes comme on les aime. Les pistes ont toutes un décompte différent et cela demande beaucoup d'attention pour se positionner correctement et surtout ne pas se faire trop distancer. La princesse sera d'ailleurs une alliée de choix pour pouvoir obtenir un petit coup de pouce à la fin de la manche. Il sera bon de lui faire les beaux yeux. On se rendra compte également qu'être mal positionné à la fois sur la piste du Dragon et de la Charité est presque fatal car cela peut vous coûter presque 30 points par rapport au vainqueur du dragon. Il ne faut pas les négliger comme les autres. Donc, on peut se rendre compte que chaque carte à de la valeur. C'est un jeu prenant et en plus magnifiquement rythmé par les décomptes qui ne sont pas trop longs et qui arrive régulièrement. D'ailleurs les plateaux sont parfaits et permettent de les faire rapidement.

Et puis, une fois le jeu de base maîtrisé, enfin quand on se sent à l'aise. Le jeu pourra être agrémenté des différentes variantes décrites dans la règle. Celles-ci permettront de complexifier le jeu et de le rendre encore plus passionnant pour les joueurs expérimentés. Ou de varier les plaisirs pour les autres joueurs.

Medieval Academy est un jeu indispensable car il offre de nombreuses heures de jeu et en plus avec les plus jeunes. Ce n'est pas rien et en plus l'humour qu'il dégage vous emporte pour la soirée.

Très très réussi pour un premier jeu. Bravo !

 
  • Les illustrations amusantes et pleines de joies
  • Niveau de difficulté qui augmente avec les variantes
  • Un matériel impeccable
  • Accessibilité dès 7 ans
 
  • Le fond brun de la règle, drôle d'idée
2 commentairesMasquer