Thème du jeu


Chaque joueur représente un magnat du chemin de fer, mandaté par le tsar pour construire le Transsibérien et deux autres importantes lignes ferroviaires en Russie. En plus de construire des rails, les joueurs pourront acheter de nouvelles locomotives, promouvoir l'industrialisation et embaucher des ouvriers et des conducteurs. Tout cela dans le but de marquer un maximum de points.

(c) Filosofia
 

L'avis de LudiGaume

3- Plus de 10 parties jouées - 16 mars 2014
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Russian Railroads est certainement une des plus belles surprises d'Essen 2013. Pas que ce soit le jeu ultime, la nouvelle idée de l'année mais tout simplement une perle pour les poseurs d'ouvriers tel que je suis. C'est un des plus beaux jeux de poses d'ouvriers de ces derniers temps.

Tout d'abord, l'ensemble est magnifique. L'imposante locomotive sur la couverture de la boîte introduit le thème de manière magistrale. Le matériel est tout simplement impeccable, solide et les petits tronçons de rail sont du plus bel effet. On aurait pas le même plaisir avec des simples cubes de couleurs. Les illustrations sont très belles et bien dans le thème, on y retrouve un petit peu d'URSS. Quand on déplie le plateau, impossible de ne pas remarquer que c'est un jeu de pose d'ouvriers. La lecture de ce dernier donne l'impression qu'il n'y a pas besoins de lire la règle tellement il est clair. Parfait ! La règle, il faut la lire, si si. Elle est impeccable, fluide et n'omet rien. Parfait !

On pose des ouvriers et on obtient des actions en échange. Rien de bien neuf et donc une interaction limitée. Comme toujours dans ce type de jeu, le choix des uns intervient sur celui des autres et donc génère une interaction. Ce qui étonne et surprend dans Russian Railroads c'est le nombre de voies possibles pour gagner des points et surtout ce système subtil de gestion des qualités de rails. On pourrait parler du petit train de rails sur les 3 voies en construction. Chacune offrant ses avantages tout en sachant que la première, la plus longue est la seule à pouvoir les différents types de rails. En plus, un rail de meilleure qualité doit toujours suivre un rail de moindre qualité, donc impossible de se débarrasser de ces rails peu lucratif pour profiter des autres, c'est très malin et demande une bonne gestion de l'avancement des rails. La piste Industrie ne sera pas à négliger car elle peut donner beaucoup de points. Comme on peut le voir, il faut travailler sur tous les fronts et donc on retombe dans la frustration de ne pouvoir tout faire. Acidulé, classique mais tellement bon.

Il faut noter que le décompte est parfois un peu difficile pour les débutants car il faut s'adapter au principe de rails virtuels entre 2 qualité de rails ainsi que la distance maximale atteinte par sa locomotive. Rien de compliqué mais il faut attraper le tour pour obtenir rapidement ses points. Les habitués aideront les autres joueurs et tout se déroulera sans peine. Mais c'est parfois étonnant de voir des joueurs bloquer sur cette phase.

Enfin, juste un mot sur les conducteurs qu'il faudra bien utiliser et surtout ne pas laisser à un seul joueur. Ce dernier pourrait, en fin de partie, profiter d'une locomotive 1 remise en réserve et donc devenant une industrie qui offre des points équivalent à la valeur des conducteurs que l'on devant soi. Si on laisse un joueur prendre cette solution, il peut vous faire une remontée phénoménale. Il faut y faire attention.

Voilà Russian Railroads est un top à LudiGaume car c'est un jeu de pose d'ouvriers passionnant, sans fioriture compliquant le jeu pour faire absolument un jeu différent. C'est un mélange savant d'ingrédients connus mais qui au final nous offre un recette alléchante et épicée à souhait.

J'adore !

 
  • Matériel abondant et parfait
  • Les différentes voies pour faire des points
  • Un must en pose d'ouvriers
 
  • Un décompte de points un peu difficile au début
3 commentairesMasquer