Thème du jeu


Octave est un c… ! Enfin, en apparence seulement. Car ceux qui le connaissent vous le décriront comme un roublard, un filou, doté d’un sens aigu de la supercherie allié à une grande capacité à convaincre n’importe qui !

Ce jeu vous entraîne dans l’univers d’Octave et de ses amis où votre seule arme sera le bluff. Sachez convaincre vos adversaires afin d’obtenir leur soutien tout en sachant perdre la mise pour mieux la remporter !!?

Bizarre ? …en apparence seulement !
 

L'avis de Starvince

De 3 à 5 parties jouées - 8 avril 2014
 
Très Bon
  preview

L'espiègle écureuil Octave Dugland vous invite à une partie de bluff. Chez ces rongeurs, le gland est un véritable trésor. Ce sont ces graines que vous allez tenter de subtiliser à vos adversaires.

Pour débuter la partie, chaque joueur se saisit de l'un des six paquets, composé de cartes réparties ainsi : 2 de valeur 1, 2 et 4 et 1 carte de valeur 3,5,6 et ....-3.
Le principe est assez simple: le joueur actif défie l'un des autres écureuils en plaçant l'une de ses cartes face cachée. L'adversaire répond alors en plaçant de la même façon l'une de ses carte. Ensuite, les spectateurs doivent parier sur l'issue du duel avec l'une de leurs cartes restantes.
L'enjeu est important car si l'on a parié sur le gagnant, on remporte sa carte. Par contre, si l'on a misé sur le mauvais écureuil, c'est celui-ci qui remporte la carte misée.
De plus, le gagnant du duel remporte les deux cartes qui ont servi au défi.

Un jeu de bluff particulièrement dynamique, voilà, ce qu'est Octave Dugland. On participe à chaque tour de jeu, soit lors d'un défi, soit par le pari. Il n'y a pas de temps mort. Pour les rongeurs à l'esprit vif, il pourrait être tentant d'essayer de compter les cartes, mais la rapidité avec laquelle s'enchaînent les tours rend la chose particulièrement ardue. Bien évidemment, c'est lorsqu'il y a un maximum de joueurs autour de la table que les tours de jeux et les discussions sont les plus vifs.
La carte -3 se révèle plutôt vicieuse. Il est interdit de la jouer pour initier un duel. Il faut alors réussir à la refiler à l'un de ses adversaires, si possible à celui qui possède le plus de points de victoire.
La mécanique permet un bluff intéressant. Pour s'en sortir avec un maximum de glands, il faut remporter ses défis avec ses cartes à forte valeur, tout en réussissant à bluffer ses adversaires pour piquer leur mise avec ses cartes les moins bonnes.
L'utilisation de ces cartes va même être différente d'une partie à l'autre. Si vous êtes régulièrement défié, vous devrez conserver vos cartes à forte valeur pour vous défendre. Si vous êtes plus tranquille, il vous faudra utiliser vos cartes les plus importantes lors des paris qui vous sembleront les plus sûrs.

Saluons ces sympathiques écureuils sortis des pinceaux de Tony Rochon. L'atmosphère "Guerre des boutons", pardon "Guerre des glands" participe grandement à l'ambiance légère du jeu. On regrette cependant que chaque paquet ne dispose pas d'écureuils originaux. Dommage également cette première phrase au dos de la boîte. Le "Octave est un c..." - qui après enquête signifie coquin et non pas c..." - n'est pas du meilleur goût et jure avec le caractère familial des illustrations.

Octave vient proposer une expérience encore différente des autres jeux de bluffs. Avec ses règles d'une grande accessibilité, il plaira aux amateurs de bluffs et de paris.

 
  • La simplicité des règles
  • Tous les joueurs participent lors d'un tour
  • L'intérêt des paris
 
  • La phrase d'accroche au dos de la boîte
  • Les jeux de mots scabreux liés au titre
Aucun commentaireMasquer