Thème du jeu


C’est le souk au grand bazar d’Istanbul ! Dans les allées étroites encombrées par les étals, les marchands et leurs assistants s’affairent à dénicher les plus belles affaires et doubler leurs concurrents. Leur sens des affaires et de l’organisation sont mis à rude épreuve : les Charrettes doivent être remplies de marchandises aux entrepôts et rapidement transportées par les assistants vers les meilleures destinations. Le but des marchands est d’être le plus prospère, en amassant de l’argent, puis un certain nombre de rubis.

Cela ressemble à quoi ?


Istanbul - 1
Istanbul - 2
Istanbul - 3
Istanbul - 4
Istanbul - 5
Istanbul - 6
Istanbul - 7
Istanbul - 8
Istanbul - 9
Istanbul - 10
Istanbul - 11
Istanbul - 12
Istanbul - 13
Istanbul - 14
Istanbul - 15
Istanbul - 16
 

L'avis de Frédéric

Plus de 10 parties jouées - 31 mars 2020
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Voilà un jeu qui me plaît beaucoup même si j’ai un peu de mal à bien y jouer. J’ai sans doute trop tendance à le considérer comme un jeu de gestion-développement alors qu’il s’agit plutôt d’un jeu de course de type pick-up and deliver. Ce qui en fait, avec son plateau modulaire et son mode de déplacement, un jeu qui sort du lot.
Il faut, en effet, optimiser ses déplacements au maximum en veillant à prendre et à transférer ce qui a été pris de la manière la plus directe en terme de déplacements, ce qui n’est pas simple. Pour autant, les mécanismes de jeu sont assez simples à appréhender.
J’apprécie beaucoup le système de déplacement et de pose-récupération d’ouvriers qui demande d’avoir une bonne lecture du plateau et de faire attention à ce que font les autres joueurs. En ce sens, le jeu vous impose de pouvoir vous adapter à l’évolution des actions des autres joueurs.

Le timing est donc très important car l’objectif n’est pas de récolter un maximum de ressources mais bien celles qu’il faut au bon moment pour pouvoir les transformer également au bon moment. Chaque joueur sera ainsi sous pression car il devra récolter un maximum de ressources en un minimum de déplacements et devra toujours bien regarder où en sont les autres joueurs car la fin de partie peut arriver bien plutôt que l’on ne le croit.
Le jeu offre de nombreux choix et on n’a pas le temps de s’ennuyer entre les tours.
Le jeu n’est pas exempt d’un peu de hasard mais il n’y a rien de rebutant à cela car c’est très léger et maîtrisable si l’on reste prudent.
Le thème est très crédible et les mécanismes de jeu le servent bien. Le matériel de jeu est impeccable et le fait que le plateau soit modulable favorise sa rejouabilité.

La règle est claire et facile d’accès.

Le jeu s’adresse à un public varié : joueurs occasionnels et joueurs plus avertis. Les parties sont dynamiques et finalement assez rapides, plus ou moins 45 minutes à quatre.

Bref, Istanbul est un jeu relativement original, très bien édité et qui offre un plaisir ludique certain à tous types de joueur.

 
  • certains mécanismes originaux
  • parties dynamiques et tendues
  • qualité du matériel
  • très bonnes règles
  • plateau modulaire - rejouabilité
 
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 15 avril 2014
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Istanbul est une véritable invitation à se perdre dans les souks de la ville du même nom. Essayer d'y vendre au meilleur prix, de commercer de la façon la plus rentable pour obtenir les rubis tant convoités. Un thème prometteur qui se verra confirmé dès la première partie. C'est réussit.

Istanbul c'est tout d'abord des illustrations attirantes et une boîte magnifique. Une fois ouverte, on se rend vite compte que nous avons un matériel costaud impeccable digne des meilleurs éditeurs allemands. Pegasus se positionne comme un éditeur de qualité. C'est toujours très plaisant d'avoir un matériel à la hauteur. Aucune faute de conception. On se rendra vite compte que les icônes et autres explications sur les différents lieux sont clairs et permettent de jouer sans aller-retour dans la règle. Appréciable. L'aide de jeu est également parfaite et en carton.

La règle se révèle au final très simple car le coeur du jeu est dans le système de déplacement du marchand et de ses assistants. C'est simple mais il faut attraper le tour. Il sera toujours bon de surveiller que les autres joueurs, voir les joueurs qui découvrent le jeu, ne se trompent pas dans la gestion des assistants. On a vite fait d'oublier de déposer un assistant sur un lieu ou de reprendre son assistant quand on repart. C'est simple mais demande un peu de discipline. Ensuite, le jeu se révèle comme une course aux rubis. Il faut être rapide, optimiser aux mieux ses dépenses et ses déplacements afin de ne pas arriver trop tard sur certains lieux car le coût augmente après chaque passage des adversaires. C'est très prenant et immersif. Le reste du jeu est une gestion de ressources et d'argent avec parfois un peu de hasard sur le lancé de dés mais qui peut-être atténué par un pouvoir. Donc, du hasard mais pas directif.

Un autre point fort du jeu est la rejouabilité car les tuiles permettent de mettre en place une multitude de plateaux de jeu. La distance entre certains lieux, comme la fontaine, pourront complexifier la partie. D'ailleurs, l'auteur propose plusieures mises en place dans la règle.

Istanbul est pour moi un jeu indispensable car sa mécanique de déplacement est assez différente pour avoir sa place dans toute ludothèque.

Bon et beau, je recommande.

 
  • La mécanique de déplacement
  • L'effet course
  • Le matériel
  • Version française disponible
 
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension