Thème du jeu


Abyss est un jeu de développement, de combinaisons et de collecte dans lequel le joueur essayera de prendre le contrôle des différents lieux stratégiques du royaume. Cela se fait sur trois niveaux : collecter les Alliés de votre choix qui vous permettront de recruter les Seigneurs, qui eux-mêmes vous donneront accès à différents Lieux de la cité.

Cela ressemble à quoi ?


Abyss - 1
Abyss - 2
Abyss - 3
Abyss - 4
Abyss - 5
Abyss - 6
Abyss - 7
Abyss - 8
Abyss - 9
Abyss - 10
Abyss - 11
Abyss - 12
Abyss - 13
Abyss - 14
Abyss - 15
Abyss - 16
Abyss - 17
Abyss - 18
Abyss - 19
Abyss - 20
Abyss - 21
Abyss - 22
Abyss - 23
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 6 septembre 2014
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Abyss est tout d'abord un regard. Le regard de cinq monstres. Il est difficile de ne pas les regarder dans les yeux, tellement cette boîte attire. Et on sent tout de suite la tension qu'il en ressort. Une question se pose: "Sommes-nous prêt à plonger dans les abysses, dans les ténèbres des profondeurs ?"

Il faut reconnaître que c'est audacieux de publier un jeu avec cinq couvertures différentes et qui plus est, sans aucune référence au nom du jeu, des auteurs et de l'éditeur. Pas une lettre, juste un regard. C'est un coup de maître de la part de Bombyx. Espérons que cette idée amènera d'autres éditeurs à renouveler l'expérience et ainsi laisser toute la place au talent de l'illustrateur. Xavier Colette nous régale au travers de ce jeu. Les illustrations sont magnifiques et vous plongent dans le thème des profondeurs des océans. Bravo Mr Colette et gâtez-nous encore lors de vos projets futurs.

Le matériel est impeccable et les perles très belles. Quel luxe ! Un petit commentaire sur les petites cartes qui une fois empilées peuvent glisser sous l'influence de nos gros doigts. Il faut faire attention au maladroit. Enfin, il manque juste sur les cartes Seigneurs un rappel de leur guilde car lors des premières partie on se perd un peu lors de la lecture des lieux qui font référence aux noms des guildes. Même si l'icône du lieu rappelle la couleur de la guilde.

Le jeu est facile d'accès et les règles ne posent aucun problème pour entrer rapidement dans la partie. Il y trois actions possibles, pas d'usine à gaz, de checklist compliquée à avaler. Ce qui rend le jeu accessible à tous. On notera la phase d'exploration qui est un moment étonnant pour le joueur qui l'active. C'est un stop ou encore frustrant pour le joueur qui explore car les autres peuvent lui acheter la carte tant attendue sous son nez. Bien sur, il récupère des perles en échange mais cela ne remplace pas toujours une bonne carte. Pour le reste, on se surprendra au fil des parties de trouver des combinaisons de seigneurs qui permettent d'améliorer sa situation et d'accélérer son recrutement ou pourrir le jeu des autres. Enfin, le petit détail à ne pas oublier. C'est que l'on peut accompagner son recrutement de seigneur avec des perles et ce n'est pas anodin car cela permet de fédérer plus facilement des alliés de plus grande puissance. Ce qui plaît dans le déroulement de la partie c'est la fluidité qui en découle. L'interaction réelle lors de la phase d'exploration et des durées de parties juste comme il faut.

Abyss est un jeu indispensable car il parvient à réunir tous les joueurs autour de la même table. Qu'ils soient novices ou aficionados. Chacun y trouve son compte et des raisons d'aimer.

Un jeu très réussi que ce soit graphiquement ou que ce soit pour son côté ludique.

A vous de choisir votre boîte !

 
  • Les cinq couvertures différentes
  • La fluidité du jeu
  • Des parties ni trop longues, ni trop courtes
  • Un mix d'opportunisme et de gestion de main
  • Des règles accessibles
 
  • Les petites cartes qui glissent de la pile
  • Pas de rappel des guildes sur les seigneurs
Aucun commentaireMasquer
 

L'avis de Xavo

10- De 6 à 10 parties jouées - 13 octobre 2014
 
Sympathique
  preview

Ceux qui suivent un peu l'actualité ludique ont lu depuis longtemps un truc sur Abyss : de ceux qui ont bossé dessus, de ceux qui l'attendent, de ceux qui ont vus quelqu'un y jouer, de ceux qui l'ont commandé et de ceux qui l'ont reçu. Généralement, la publication est portée par un des visuels des boites d'Abyss, franchement réussis. Le parti pris de l'absence d'information sur le dessus de la boite produit un impact considérable : excellente idée et excellent travail du graphiste ! Que l'on aime ou pas le style, il produit son effet.
Il fut ainsi impossible de rater ce jeu depuis quelques mois dans la bulle ludique : il arrive donc annoncé tambours battant... et créé forcément d'énormes attentes.

L'éditeur a mis les petits plats dans les grands côté matériel pourtant cette débauche de matos me pose problème. Le grand plateau est complétement inutile sauf à ceux qui ne savent pas aligner des cartes (le plateau utile est un petit plateau supplémentaire !). D'accord, les perles c’est chic. Pourtant, ça roule partout et c'est vraiment pénible au final de manipuler cette monnaie en forme de boule... et je ne vous parle pas du bruit qu'elles font quand quelqu'un s’escrime à les faire tourner dans le coquillage en plastique qui leur sert de réceptacle. Un format Mundus Novus à 13 euros de moins aurait largement suffit pour ce qui n'est sommes toutes "qu'un" jeu de cartes. Cela aurait, peut-être, permis d'éviter de le faire fabriquer en Chine et donc le coût écologique associé.

Venons-en au principal : me-suis-je amusé avec ce jeu de cartes sur-vendu ? J'ai aligné mes premières parties d'Abyss avec plaisir : le système est limpide, le monde dans lequel il nous plonge visuellement réussi et le plaisir de combiner des couleurs pour acheter des cartes est, au début, au rendez-vous. On se laisse gentiment porté par la vague que ce soit à 2, 3 ou 4 joueurs. On notera que la mécanique de fédération des alliés, si elle apparaît au début quelque peu alambiquée, est intéressante à jouer.

Le premier regret apparait pourtant dès la première partie : les mécanismes et le thème collent mal. On ne passe rapidement son temps plus qu'à échanger des couleurs pour gagner des points, se moquant des guildes et autres alliés, et l'univers boit la tasse. Dommage, s'agissant d'un jeu porté par un tel graphisme !

Mes parties s'enchainant, je découvre que quelques seigneurs sont très puissants et même que certains peuvent seuls orienter ou contrer toute une stratégie. Je découvre également que la guilde verte - euh pardon "les marchands" - peut fournir beaucoup de perles et créé plus qu'aucune autre une dynamique favorable. Je m'aperçoit aussi que l'on a finalement peu la main sur sa stratégie : les options proposées ne sont pas celles d'un 7 Wonders et l'on se contente de jouer avec les courants (donc les seigneurs), d'en profiter ou de ramer contre, comme dans tous jeux d'opportuniste (certains appréciant les métaphores aquatiques parlent de jeux de moule). On constate ainsi des scores du simple ou double sans qu'on puisse vraiment expliquer cette énorme différence. Pour ma part, je constate que le plaisir des premières parties s'éloigne telle la marais descendante : lentement mais surement. J'ai bien conscience d'avoir pu rater quelque chose en moins de 10 parties : les autres commentaires, en particulier sur BoardGamegeek, me laissent penser que je ne me trompe pas.


Selon moi, Abyss a fait trop de bruit et est trop gros pour ce qu'il offre finalement sur le plan ludique : un jeu de cartes bien huilé où l'on combine des trucs avec des machins pour marquer des points, mais qui manque de sel et dont j'ai vu rapidement le fond. Les extensions - on peut parier sans trop de risque qu'elles vont arriver - donneront on l'espère, des possibilités aux joueurs de décider un peu plus efficacement de leur cap. En attendant ou dans le cas contraire, ce sera sans moi...



Merci à l'association Kyrielle de Fenay pour le prêt du jeu.

 
  • Thème graphique
  • Mécanique simple et fluide
  • Règles claires comme l'eau d'un lagon
 
  • Adéquation thème-mécanismes faible
  • Peu stratégique
  • Trop de bruit médiatique
  • Plateau inutile
  • Perles énervantes
10 commentairesMasquer