Thème du jeu


Il fût un temps animé par des guerres héroïques incessantes et peuplé de créatures fantastiques. Paper Tales est le dernier témoin de ces siècles oubliés. L'heure est venue de réouvrir ce livre et de revivre cette époque légendaire !
 

L'avis de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 8 septembre 2017
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Quand on se rapproche de cette grosse boîte blanche avec une ombre d'un roi couronné, on y découvre un patchwork des illustrations des cartes du jeu. C'est du plus bel effet et je dois reconnaître que j'en raffole. Dans la boîte se cache du bon matériel et ces fameuses cartes. Ces dernières ont eu droit à un traitement spécial, de magnifiques illustrations en dehors des classiques pour ce thème. Elles ont un quelque chose que j'aime, qui m'attire. Leurs couleurs sont flamboyantes, attirantes.

La règle est claire et très bien découpée ce qui permet d'entrer très vite dans le vif du sujet. Aussi, les icônes ont été bien trouvés pour bien indiquer lors de quelle phase chaque action/pouvoir sera activé. C'est très appréciable car cela permet de jouer en toute sécurité et en toute confiance par rapport à ce que l'on peut faire. C'est un confort que l'on apprécie à chaque partie.

Le jeu se joue en 4 tours. Oui, cela peut sembler très court mais vous verrez à l'issue de chaque partie que c'est déjà un beau défi d'optimiser son jeu sur cette longueur. Chaque tour débute par une phase de draft et c'est le coeur du jeu. C'est toujours aussi piquant car il faut prendre le meilleur sans pour autant laisser de trop bonnes cartes à son voisin. C'est un dilemme constant qui va vous prendre parfois du temps. Comment faire ? Prendre celle dont on a envie, prendre celle qui pourrait aider son voisin, ... Dans un jeu c'est toujours une phase stressante, palpitante, au bord de la paralysie tellement les choix sont difficiles. Mais ce qui complexifie les choix s'est l'obsolescence programmée de vos unités. Et oui, elles vont mourrir. Et oui sur les 4 tours que dure le jeu. Donc, votre équipe va changer radicalement durant la partie. Vos combos vont être déstabilisées. Il faudra savoir se remettre en question tout au long de la partie. Bon, bien sur, il y a des cartes avec des pouvoirs permettant de contrer cette issue mais elles ne sont pas en grande quantité. Qui disait qu'il fallait bien choisir durant le draft ?

Après avoir constitué et posé son équipe, il y a les guerres. Vous allez affronter vos deux voisins. On compare les forces en présence et détermine qui l'emporte. Ce sont des points à gagner encore plus si on les bonnes combinaisons. Donc, cela augmente l'interactivité entre les joueurs. Mais, ce n'est pas forcément le seul moyen de remporter la partie.

Lors de certaines parties, on peut avoir l'impression qu'il y a des combinaisons trop fortes, à la limite de la martingale. Tout réside dans la surveillance de ses adversaires et de leurs capacités. Il faut savoir lire le jeu adverse pour éviter d'alimenter une combinaison gagnante en draftant maladroitement. Aussi, il faut pouvoir les mettre en place au bon moment, ce qui n'est pas toujours faisable. Et puis, si un joueur arrive à démarrer une combinaison puissante, il aura le plaisir d'y arriver et peut-être de l'emporter grâce à une gestion parfaite. Donc dans les 2 cas, quelqu'un tira de la joie d'avoir contré ou gagné. Et puis c'est encore un gage d'interactivité.

Paper Tales mérite un Top à LudiGaume pour sa beauté et son draft intelligent. Un jeu que l'on apprend au fur et à mesure des parties qui se renouvelle à chaque fois.

Une énorme envie d'y revenir après chaque partie.

 
  • Des illustrations comme je les aime
  • Le draft puissance 10
  • Les combinaisons
  • L'obsolescence programmée
  • Une envie prononcée d'y rejouer
 
  • Quand la Relique fonctionne trop bien
  • Quand la Mine tourne à plein régime
Aucun commentaireMasquer