Thème du jeu


Dans Queendomino, vous incarnez un Seigneur en quête de terres pour étendre son Royaume.

Récupérez les meilleures terres et construisez judicieusement les bâtiments les plus prestigieux et qui sait, vous vous attirerez peut-être les faveurs de la reine.

Mais méfiez vous du dragon et de vos fourbes adversaires !

Un 7ème paysage fait son apparition : les villes, dans lesquelles vous allez pouvoir construire des bâtiments. Ces bâtiments vont vous rapporter des bonus en cours de partie, comme des chevaliers, que vous enverrez collecter l'impôt, ou des tours, qui vous permettront d'accueillir la Reine ! Ils vous permettront également de marquer des points de victoire de multiples façons différentes et vous offriront donc plusieurs stratégies possibles.

Cela ressemble à quoi ?


Queendomino - 1
Queendomino - 2
Queendomino - 3
Queendomino - 4
Queendomino - 5
Queendomino - 6
Queendomino - 7
Queendomino - 8
Queendomino - 9
Queendomino - 10
Queendomino - 11
Queendomino - 12
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 14 novembre 2017
 
Indispensable
  preview
Avertissement sur ses notations

Après le Roi, voici la Reine. Et cette dernière est plus exigeante et ne souhaite pas se contenter de marécages, prairies, forêts, ... Non, sa majesté veut des villes avec des bâtiments prestigieux et utiles. Il va falloir se décarcasser pour faire plaisir à cette dame.

Oui, Queendomino est un autre Kingdomino mais qui ne retire rien, à mon avis, à son prédécesseur. Tout simplement, ce nouveau jeu repart sur les mêmes bases mais apporte un niveau de stratégie plus élevé.

On retrouve un matériel de qualité. Des tuiles épaisses qui sont pratiques à manipuler. Les pions et les petits Châteaux à monter sont sympa et contribuent au thème. On appréciera la Reine et le Dragon sur des pions en bois imprimés, illustrés. Les chevaliers sont petits et au premier coup d'oeil on a tendance à les trouver trop petits mais durant la partie, on se rendra compte que c'est pour des raisons pratiques et de lecture de son royaume. Donc, un choix judicieux. Encore, une belle édition et complète.

Les nouvelles règles sont faciles à assimiler car les icônes sont clairs et les fonctions des différents pions aussi. Les habitués de Kingdomino s'y retrouveront facilement. Il n'y a pas de révolution mais une élévation du niveau stratégique avec les bâtiments. Ces derniers vont vous forcer à prendre certaines voies de développement et influencer votre partie. Mais, attention, pour l'avoir vu. On peut gagner aussi en jouant à la façon Kingdomino, en misant sur des domaines lucratifs. Il faudra que les adversaires surveillent et ne laissent pas un joueur amasser les bonnes tuiles. Tout comme, il faudra apprendre à jouer avec le dragon qui a son petit pouvoir pour ralentir ses adversaires. Ou éviter la combo de la mort qui tue.

Le choix de la tuile reste le même et garde tout son sel en créant un dilemme entre choisir en premier ou prendre la meilleure et jouer en dernier. C'est important et encore plus pour le choix des bâtiments à construire. Le niveau stratégique du jeu s'élève et demande plus d'attention et comprend plus de paramètres. Tout comme il ne faudra pas oublier que les domaines rouges n'ont pas de couronne donc pas de multiplicateur. La reine pourra vous en offrir une ou certains bâtiments. Encore, un point d'attention dans la partie. Un tout qui rend les parties passionnantes.

Queendomino est un jeu Indispensable, tout comme son prédécesseur, car il regroupe tout ce qui fait un bon jeu familial ++ avec un niveau stratégique plus accru.

Alors, on pourra se poser le choix de King ou Queen. J'ai envie de dire à vous de voir. Si vous souhaitez un jeu familial accessible qui deviendra un classique alors le Roi fera votre affaire. Quand à elle, la Reine sera plus exigeante, plus stratégique. Un jeu plus tendu pour des joueurs un peu plus aguerris, juste un peu plus. Mais, avoir les deux est aussi une bonne option car cela permet de prolonger vos parties en jouant avec des royaumes plus grands, de 7x7 à 4. Ou bien d'y jouer en équipe jusqu'à 8.

 
  • Le choix de la tuile suivante
  • L'envie d'y rejouer
  • Un niveau au-dessus que Kingdomino
  • Plus stratégique
 
  • Moins fluide que Kingdomino
Aucun commentaireMasquer