Thème du jeu


Les Semeurs sont en danger, menacés par une force inconnue que même la Grande Génothèque ne parvient à expliquer… Les rapports s'amoncellent et se ressemblent désespérément : des planètes de l'empire Semeur se vident de leur énergie au point que leur dislocation est désormais inéluctable. Si le phénomène se poursuit, l'Empire sera quasiment coupé en deux, ne laissant que le périlleux détroit d’Hélion comme seule voie de communication.

L’urgence est d'évacuer les planètes en périphérie du secteur touché, aux frontières de l'empire Skall. Elles sont des dizaines, colonies Semeurs ou planètes amies, à la merci du néant galopant. L’ensemble des Arches-Filles dont les Semeurs disposent ne suffiront pas à un tel exode; il faut vite en construire de nouvelles, qui devront surpasser en tous points les anciennes…

Cela ressemble à quoi ?


Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 1
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 2
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 3
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 4
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 5
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 6
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 7
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 8
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 9
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 10
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 11
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 12
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 13
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 14
Seeders from Sereis - Episode 1 : Exodus - 15
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 6 décembre 2017
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Exodus est un jeu un peu à part car il ne laisse personne indifférent. Que ce soit en bien ou en mal.

On commence par un thème très bien mis en scène par les cartes. Elles vous emportent dans un univers futuriste où vous allez devoir construire des arches, faites de modules et d'équipages, pour sauver votre peuple et lutter contre le mal qui s'attaque à votre planète. Le meilleur l'emportera.

C'est une belle grande boîte avec une couverture avec des zones brillantes. Cela fait toujours son petit effet. Une fois ouverte, on y découvre un très grand plateau et des belles cartes. Qui ont aussi ces petites zones brillantes. Tout est parfait tout comme les jetons Négociateur en plastique qui sont pratiques à manipuler. Une belle édition, il n'y a pas à dire. Un confort de jeu appréciable.

Le jeu se joue en deux phases principales. La première est un système d'acquisition de cartes. D'abord par un draft et puis par la négociation sur le plateau de jeu. C'est la phase cruciale car c'est ici que vous allez acquérir des modules et des équipages. Ceci se fait à l'aide de vos négociateurs en les plaçant aux environs des cartes qui vous intéressent. Chacun apportera plus ou moins d'influence sur la carte. Il y a entre deux à trois positions possible autour d'une carte et donc le joueur le plus influent l'emportera. C'est un système prenant et exigeant car le placement demande une bonne lecture des possibilités pour chaque carte. Il faudra regarder ce qu'il reste aux autres aussi. Un système d'enchères intelligent. Et pour, corser le tout, les négociateurs qui rentrent bredouille verront leur pouvoir d'influence augmenter. Donc, ne pas gagner une position/une carte n'est pas forcément un mauvais plan.

C'est une phase un peu longue car il y a 12 cartes sur le plateau et donc, il faut prendre le temps de les lire pour savoir pourquoi on se bat. Cela se réduira avec le temps et la connaissance des différents modules et équipages. Chaque carte à différentes capacités et fonctions, donc ce délai est nécessaire pour construire au mieux son arche. Et faire les bons choix.

La deuxième phase est la construction de son arche. Cela prend également pas mal de temps car chacun va optimiser ses modules et aussi attaquer les autres. Donc, il faut analyser les arches adverses et essayer de tirer le meilleur de ses cartes. Un système de combinaison prenant, réussit. Une phase pleine de rebondissements mais qui prend du temps aussi.

Mais Exodus c'est aussi un jeu violent. Si si, je n'ai pas peur de l'écrire. Car, souvent, un joueur se fait démonter son jeu dans la dernière manche. Module après module. C'est clairement frustrant, agressif de la part des adversaires mais il n'est pas bon, dans ce jeu, de faire la course en tête. Vous serez la cible, le joueur à battre, à abattre, ce qui arrive souvent d'ailleurs. C'est un choix éditorial assumé, qui plaira ou ne plaira pas. Si vous n'aimez pas prendre le risque de vous faire démonter durant la partie, passez votre chemin. Si cela ne vous pose pas problème vous allez prendre, par contre, plaisir à être celui qui cassera tout. C'est piquant, grisant, méchant.

C'est un Très Bon pour Exodus qui aurait pu revendiquer plus mais la durée des parties lui font baisser la note. Dommage car tout le reste est très plaisant et donne envie de trouver les meilleures combinaisons.

A acquérir en connaissance de cause.

 
  • Le système d'enchères pour les cartes
  • Les combinaisons
  • Méchant à souhait
  • Une belle édition
  • Exploser le jeu adverse
 
  • La longueur des parties
  • Peut paraître violent parfois
  • Se faire démonter son jeu
Aucun commentaireMasquer