Thème du jeu


Pharaon est mort et sa barge Funéraire descend lentement le Nil vers son tombeau. Il y a rendez-vous avec Osiris pour le jugement de son âme.La tradition veut que les Gouverneurs en charge des Provinces du Royaume d’Egypte fassent ériger des Monuments à sa Gloire afin de favoriser son passage vers l’Au-Delà.

Pharaon n’ayant pas de descendance, le Gouverneur ayant le mieux rendu grâce à sa gloire passée sera choisi pour devenir son successeur.

Mais attention : Les Dieux sont capricieux, les ressources et les ouvriers sont en quantité limitée et le temps joue contre vous ! Les Monuments devront être bâtis avant que la barge Funéraire atteigne sa destination.

Cela ressemble à quoi ?


Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 1
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 2
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 3
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 4
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 5
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 6
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 7
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 8
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 9
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 10
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 11
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 12
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 13
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 14
Osiris – Un Voyage Vers l’Au-Delà - 15
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 19 septembre 2018
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Qui arrivera à élever ses monuments à la gloire du Pharaon décédé et à prendre sa place ? Il ne faudra pas trainer.

C'est une magnifique boîte qui nous est offerte et de toute beauté. Les graphismes me plaisent énormément, le choix des couleurs, le style. J'ai accroché. Quand on découvre le contenu de la boîte, c'est trop beau. Tous ces pions aux formes adéquates, peints pour certains. De belles cartes avec toujours ces très belles illustrations. Même une extension en plus. C'est parfait. On a aussi de jolis paravents pour chaque joueur. Un petit regret sur celui-ci, j'aurai préféré un rappel des 10 actions au lieu de la liste des éléments de départ qui ne sert qu'une seule fois. Mais bon, les actions sont suffisamment claires et en rapport avec le thème. Rien à redire. Enfin, il faut reconnaître que c'est une belle règle claire, illustrée avec les différents personnages du jeu. On peut jouer sans difficulté.

C'est un jeu de placement d'ouvriers pour obtenir des ressources et ainsi pouvoir construire les monuments à la gloire du Pharaon. Mais ce qui diffère et est propre au jeu c'est le rythme de la barge qui autorise le travail des ouvriers sur les parcelles visitées par celle-ci. Cela n'a l'air de rien mais au début cela limite les possibilités. Pour s'affranchir de cela, il faut avoir des contremaître mais attention, il n'y en a que trois. C'est ici qu'on découvre l'autre innovation du jeu, c'est le tirage des ouvriers/contremaitres dans le sac. Cela apporte une bonne dose de hasard et va vous forcer à vous adapter lors de chaque saison. J'aime bien cette phase même s'il fait souvent grincer des dents car cela peut vraiment contrecarrer vos plans. Adaptation est la clé du succès.

L'autre point qui va gêner les joueurs c'est la construction des monuments car ces derniers vont directement bloquer certaines parcelles et donc empêcher d'en retirer des ressources. Donc, même si la barge libère de nouvelles parcelles, d'autres vont disparaître. Adaptation est la clé du succès.

Dernier petit point. Au fur et à mesure de l'évolution du jeu, le plateau de jeu va bien se remplir. Le matériel de toute beauté va gêner certains joueurs pour la lecture du jeu. Ce que vous pouvez faire, c'est coucher les monuments pour bien faire ressortir les ouvriers qui ont plus ou moins la même taille. N'hésitez pas à le faire pour le confort de la partie si des joueurs se plaignent.

Un Très Bon pour Osiris qui parvient à vous prendre au jeu et à vous emporter sur sa barge malgré un hasard parfois capricieux. Un joli jeu de placement d'ouvriers.

A découvrir.

 
  • Un matériel magnifique
  • Le rythme imprimé par la barge
  • Adaptation constante
  • Les cartes qui peuvent aider
 
  • Manque le petit plus pour faire la différence
  • Le hasard qui a parfois son poids sur la partie
  • La lecture du plateau pour certains
Aucun commentaireMasquer