Thème du jeu


Votre dernière aventure vous a mené là où vous n’auriez jamais dû aller : dans les enfers ! Vous devez fuir et rejoindre une barque qui vous ramènera en sécurité. Mais Cerbère, le molosse infernal, est à vos trousses et compte bien vous garder a? jamais.

Cela ressemble à quoi ?


Cerbère - 1
Cerbère - 2
Cerbère - 3
Cerbère - 4
Cerbère - 5
Cerbère - 6
Cerbère - 7
Cerbère - 8
Cerbère - 9
Cerbère - 10
Cerbère - 11
Cerbère - 12
Cerbère - 13
 

L'avis de LudiGaume

De 3 à 5 parties jouées - 30 octobre 2018
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Cerbère est clairement un jeu où on ne se fait pas que des amis. Parfois, oui, parfois, non. Mais dans tous les cas, il ne laisse personne indifférent. Il faut tenter de s'échapper des enfers surveillé par le Cerbère qui vous mangera tout cru si vous n'arrivez pas à partir avec la barque. Une course folle s'offre à vous.

Le matériel est de toute beauté. Le pion Cerbère est digne de son nom. Les pions joueurs sont tous différents et les plateaux dignes des meilleurs illustrations des enfers. Un tout qui nous plonge dans l'univers du jeu, tout comme les illustrations des cartes. Un ensemble très réussit qui donne envie. On notera une règle claire et sans ambiguïté. C'est parti !

Donc, on va tous tenter de traverser les enfers avec le Cerbère à nos trousses. On a tous les mêmes cartes qui nous permettent de nous déplacer mais aussi, parfois, d'aider les autres joueurs. Des choix à faire en sachant que la barque ne permettra pas à tout le monde de s'évader. Il va falloir faire des sacrifices à certains moments. Mais pas trop car si la barque n'est pas entièrement occupée, elle ne part pas ! Dilemmes, trahisons en perspective. Il va falloir savoir cacher son jeu aux autres. C'est le coeur du jeu Entraide versus Trahison.

Mais attention, toute carte jouée à un coût qui impacte directement le Cerbère. Soit il va avancer sur la piste Chasse ce qui implique qu'il risque de démarrer la traque ou alors cela va augmenter sa vitesse, le nombre de case qu'il va parcourir. Danger ! Qui va se faire bouffer ! Alors le joueur qui a déclenché la chasse, il n'avait pas le choix ou il l'a fait exprès ? Trahison ? C'est tout le sel du jeu.

Attention, se faire bouffer en premier n'est pas forcément synonyme de défaite. Car vous pouvez aider le Cerbère à empêcher tous les joueurs de fuir et donc remporter la partie en éliminant tous les autres. C'est super plaisant et déclenche une autre partie si cela vous arrive. On prend clairement plaisir à jouer ce rôle et à y arriver. Une lutte va s'enclencher autour de la table et l'ambiance va s'amplifier. En Gaume, on a même un spécialiste du Cerbère qui prend un malin plaisir à se faire croquer pour changer de camps. C'est un choix comme un autre.

Tout cela est magnifiquement mis en scène grâce aux plateaux réversibles avec différents pièges sur le parcours pour renouveler vos parties. Et puis, il y a les cartes Survie qui peuvent vous donner un coup de pouce ou les cartes Trahison qui vont aider les joueurs Cerbère à mieux attaquer. Une rejouabilité sans limite. Et si cela ne suffit pas, vous pouvez moduler le niveau de la partie et la force du Cerbère d'entrée de jeu.

C'est un Top à LudiGaume pour Cerbère qui permet de jouer les gentils ou les méchants dans une ambiance de folie autour du plateau.

Une belle réussite qui ressort souvent car on adore faire des coups tordus aux autres joueurs dans la bonne humeur.

 
  • Trahison à gogo
  • Devenir Cerbère
  • Des parties animées
  • Un matériel plaisant
 
  • Se faire bouffer sur le fil
Aucun commentaireMasquer