Thème du jeu


De plus en plus haut, les constructions se développent. Bientôt les structures vont atteindre des sommets vertigineux.Sans crainte, les ouvriers continuent, avec rien de plus que leur casque de protection. Les dangers d'effondrement vous guettent - il y a des risques - alors assurez-vous que rien n'arrive. Mais vous devez également impressionner la chef Rita, la patronne, si vous désirez être l'ouvrier du mois.

Il y a beaucoup à faire, alors allons-y !

Cela ressemble à quoi ?


Men At Work - 1
Men At Work - 2
Men At Work - 3
Men At Work - 4
Men At Work - 5
Men At Work - 6
Men At Work - 7
Men At Work - 8
Men At Work - 9
Men At Work - 10
Men At Work - 11
Men At Work - 12
Men At Work - 13
 

L'avis de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 25 mars 2019
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Tout le monde se rappelle cette photo d'ouvriers new-yorkais mangeant sur une poutre suspendue dans les airs. Et bien, Men At Work, c'est un peu relever ce défi de construction vertigineuse avec des ouvriers audacieux et forts. J'ai été emporté dans cet univers d'entrée de jeu.

Men At Work c'est un matériel à la hauteur du jeu. Impossible de ne pas adorer ces ouvriers avec leur joli casque jaune. Tout est à la hauteur du thème, la taille des poutres, les personnages, la grue en carton, ... rien n'est laissé au hasard. D'ailleurs, dès que l'on ouvre la boîte, tout le monde chipote avec les différents éléments. C'est un vrai plaisir rien qu'au regard et un plaisir de voir cette boîte parfaitement rangée. La règle est claire et la mécanique simple au final. Les cartes vont vous donner à chaque tour le défi à réaliser. D'ailleurs, je suis toujours étonné de voir que l'on a droit à du texte sur les cartes Instructions au lieu de symboles sans texte. Je pense qu'il y avait moyen de retirer ce texte. Mais bon rien de méchant si vous maîtrisez un peu l'anglais. Ben, oui, ce jeu n'est pas disponible en français. Dommage. Et encore dommage, qu'il soit passé inaperçu dans nos contrées.

Donc, en partant d'un chantier de base. Chaque joueur à son tour va devoir poser soit un ouvrier avec ou sans d'autres objets sur une poutre d'une couleur précise, choisie entre deux couleurs désignées par la seconde carte. Ou le joueur va devoir poser une poutre d'une couleur entre deux désignées par la seconde carte. C'est ici que le jeu vous lance son défi. Il va falloir faire preuve de dextérité, de calme, de précision et parfois le défi sera à la hauteur de la grandeur que vous en tirerez si vous y parvenez. Quelque soit le résultat, l'ambiance sera au rendez-vous. Et puis, quel plaisir de voir monter votre structure, tout simplement d'y arriver !

Et puis, arrive le Chef Rita, elle a l'air sympathique mais de savoir ce qu'elle veut. C'est elle qui va désigner l'Ouvrier du Mois. En fait, si un joueur pose un élément qui devient ensuite l'élément le plus haut de la structure, il reçoit la récompense tant convoitée. C'est bien et pas bien car dans certaines situations y arriver est tellement risqué que c'est plus la perte des jetons Sécurité qui désignera le vainqueur au lieu des récompenses d'Ouvrier du Mois. Mais souvent celui qui tente l'impossible fera tomber la structure et cela permettra de décoincer la situation. Mais, souvent on oublie les points pour plus se focaliser sur la réussite. Finalement, les points cela devient secondaire, relever les défis est le plaisir du jeu.

C'est un Top à LudiGaume car j'adore ce type de jeu d'adresse et je trouve que cette fois-ci le thème est tellement bien mis en scène, immersif.

J'adore, c'est subjectif, et c'est une boîte dont je ne risque pas de me séparer.

 
  • Matériel fantastique
  • Un mécanique simple
  • De vrais défis parfois
  • Complexité modulable
  • Un thème réussit
 
  • Rien, c'est amusant de bout en bout
  • Pourquoi il n'y a pas d'édition française ?
Aucun commentaireMasquer