Thème du jeu


Last Bastion est un jeu coopératif. Les joueurs jouent ensemble contre le contre le jeu : soit ils remportent tous une victoire, soit ils subissent tous une défaite.

Les héros tentent de défendre ensemble le Bastion assiégé par les armées de la Reine Funeste ! Il leur faudra résister aux assauts effrénés de la Horde, empêcher l’Emprise du Mal de s’étendre et terrasser le Seigneur de Guerre pour espérer gagner la partie !

Cela ressemble à quoi ?


Last Bastion - 1
Last Bastion - 2
Last Bastion - 3
Last Bastion - 4
Last Bastion - 5
Last Bastion - 6
Last Bastion - 7
Last Bastion - 8
Last Bastion - 9
Last Bastion - 10
Last Bastion - 11
Last Bastion - 12
Last Bastion - 13
Last Bastion - 14
Last Bastion - 15
Last Bastion - 16
Last Bastion - 17
Last Bastion - 18
Last Bastion - 19
Last Bastion - 20
Last Bastion - 21
Last Bastion - 22
Last Bastion - 23
Last Bastion - 24
Last Bastion - 25
Last Bastion - 26
Last Bastion - 27
Last Bastion - 28
 

L'avis de LudiGaume

5 décembre 2019
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Voici un jeu qui porte bien son nom: le dernier bastion. Vous allez vous sentir seuls au monde face à ces vagues de monstres qui vont vous attaquer de tous les côtés. Vos remparts ne tiendront pas longtemps face à ses hordes de méchants. D’ailleurs, l’emprise du mal sera de plus en plus forte et risque de vous conduire à votre perte. Arriverez-vous à résister assez longtemps pour vaincre le Seigneur de Guerre ? C’est la seule solution pour s’en sortir. Une cohésion d’équipe sera indispensable.

Pour l’histoire, ce jeu est le jeu anniversaire de l’excellent Ghost Stories paru 10 ans plus tôt. Une petite perle ludique signée Antoine Bauza et Repos Production. Cette version est une sorte de version épurée de Ghost Stories dans le but de le rendre plus rapide et moins complexe dans ses règles. Mais, si vous connaissez le premier jeu, ne vous y trompez pas. Last Bastion est tout aussi costaud et aussi difficile à remporter. Cela reste un des jeux coopératifs des plus difficiles que l’on connaisse. Mais ce qui en fait un jeu incontournable.

Aux commandes des pinceaux, on retrouve Pierô et Nastya Lehn. Le premier n'est pas un inconnu car c'est l'illustrateur de Ghost Storie. Les illustrations sont magnifiques, terrifiantes tellement on peut sentir le combat qui va s'engager. C'est clair il va y avoir des étincelles. Sinon, le matériel est de qualité et les figurines parfaites. On retrouve les différents personnages qui peuvent être joués. D'ailleurs, si vous avez l'occasion et l'envie, vous pouvez acquérir le set de figurines pré-peintes pour rendre votre jeu encore plus beau.

Le jeu est rapidement mis en place et les joueurs sont prêts à affronter les monstres. Et c'est la que la partie part sur les chapeaux de roues. Les monstres vont rapidement envahir les plateaux. La pression va monter sans plus jamais décroitre. C'est vraiment la force du jeu c'est pression constante mais forte sur les joueurs. Seule votre esprit d'équipe et un peu de chance vont vous permettre de l'emporter mais surtout de résister le plus longtemps possible. Car c'est vraiment l'impression que l'on a tout le long. On est souvent content de voir arriver le Seigneur de Guerre pour peut-être l'emporter.

Il y a un peu de chance dans le jeu. Que ce soit sur le tirage des cartes qui peuvent vous mettre à mal ou accentuer l'emprise du mal au mauvais moment. Mais, aussi dans les combats. Si les dés ne sont pas avec vous, cela risque d'être terrible. Du hasard, il faudra l'accepter mais aussi s'en gorger si vous réalisez un coup de maître au bon moment. En bien, ou en mal, cela vous mettra de l'ambiance dans la partie.

Mais attention, ce sont vos choix qui vont vous permettre de l'emporter car il faudra prendre le temps de bien choisir vos actions et d'en discuter avec vos équipiers. Prévoir même les coups suivants pour arriver à freiner ces hordes de monstres. C'est le coeur du jeu, s'organiser, savoir prendre des coups pour mieux préparer la riposte. A vous de vous équiper avant d'attaquer pour rendre celles-ci quasi immanquables. Aussi, certains devront oser se sacrifier pour relever l'équipe. Ils seront certainement portés en héros si l'équipe l'emporte.

Seule une équipe complice, qui fait corps, arrivera à se sauver de cet enfer.

C'est un Top à LudiGaume pour Last Bastion qui se révèle un excellent jeu de coopération mais un jeu coriace qui plaira à tous les amateurs de défis. Et puis, c'est un plaisir de revoir ce jeu d'Antoine Bauza revenir sur le devant pour prouver qu'il y a 10 ans, il avait créé un jeu moderne et indémodable.

Bravo !

 
  • La pression qui va crescendo
  • La mécanique générale qui force une coopération sans faille
  • Cette impression d'être le dernier bastion durant la partie
  • Une belle édition
  • Les figurines pré-peintes (achat supplémentaire)
 
  • Quand les dés se lient contre vous
  • Quand les gros monstres se suivent
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension