Thème du jeu


Rejoignez Prague, la capitale des alchimistes pour accomplir votre Grand Œuvre.
Sous le règne de Rodolphe II, Prague était une capitale des arts occultes. Des alchimistes et des personnalités de tous horizons s’y côtoyaient. Sur la place de l’horloge astronomique comme dans la célèbre ruelle d’or, les bonnes rencontres permettaient aux alchimistes d’acquérir leurs mystérieux composants lors d’habiles tractations. L’Empereur, grand amateur d’ésotérisme, intervenait en influençant les acteurs de ces brigues. Il faisait connaître ses volontés grâce à un messager porteur d’un sceau énigmatique représentant un Ouroboros…

Cela ressemble à quoi ?


Magnum Opus - 1
Magnum Opus - 2
Magnum Opus - 3
Magnum Opus - 4
Magnum Opus - 5
Magnum Opus - 6
Magnum Opus - 7
Magnum Opus - 8
Magnum Opus - 9
Magnum Opus - 10
Magnum Opus - 11
Magnum Opus - 12
Magnum Opus - 13
Magnum Opus - 14
 

L'avis de LudiGaume

19 mai 2020
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Nous voilà emporté à Prague à une époque où l'alchimie était une pratique en vogue. D'ailleurs l'Empereur était grand amateur. Soyez l'un de ces acteurs et obtenez le souhait de l'Empereur pour encore plus de gloire !

Avant tout, c'est un plaisir de retrouver les illustrations d'Arnaud Demaegd qui a fait les beaux jours d'Ystari. On retrouve son style dans chaque illustration qui nous portent vers cette période du 18ème siècle. Les personnages sont magnifiques et renforcent cette immersion. C'est un réel plaisir.

Le matériel est de qualité tel les grandes cartes, les deux plateaux, les jetons... Aussi, on a droit à un médaillon en métal lourd et de toute beauté, le Ouroboros. Pas facile à dire :) La règle est claire et on la parcourt avec plaisir pour découvrir le jeu et sa mécanique.

Le jeu nous propose un draft sur base de paquets de cartes identiques. L'idée est de constituer une équipe de 6 cartes et obtenir la majorité sur différents personnages qui, dans ce cas, vous offriront leur pouvoir. Comme les paquets sont identiques, on connaît une partie de ce qui va nous arrivez en main au tour suivant. Il faudra surveiller les choix de vos adversaires pour soit ne pas se lancer dans un combat pour la majorité sur un même personnage ou pour ne pas laisser passer des cartes qui pourraient aider un adversaire. C'est tout le sel du jeu, gérer ses ambitions et aussi contrer ses adversaires. C'est plaisant et demande beaucoup d'attention sur les paquets de cartes et les choix faits. Le paquet sous l'Ouroboros n'est pas anodin pour le joueur qui en a le contrôle et lui donne un peu plus de latitude dans le jeu. Il faudra apprendre à en jouer au fur et à mesure des parties.

Aussi, l'application des pouvoirs, est rapide et ne casse pas le rythme de la partie. C'est très agréable et donne un joli rythme au jeu.

Attention, le jeu pourra ne pas plaire car il peut être méchant envers certains joueurs qui vont voir se démonter leur équipe sous l'effet des pouvoirs des personnages. Il faut l'accepter et tenter de s'en prévenir mais parfois cela passera et vous ruinera votre jeu pour la manche en cours. C'est aussi un type de jeu que l'on aime, méchant jusque comme il faut.

C'est un Très Bon pour Magnum Opus car il offre un jeu de draft/majorités intéressant, pleins de rebondissements, dans un temps de jeu parfait. Les parties sont rythmées juste comme il faut pour passer un bon moment si ce type de jeux vous convient.

Une belle découverte.

 
  • Les illustrations magnifiques
  • Un matériel de qualité
  • Un draft intelligent et prenant
  • Le paquet sous l'Ouroboros qui crée des incertitudes ou certitudes
  • Plus stratégique à deux
 
  • Peut déplaire à certains joueurs
  • Se faire démonter son jeu par les pouvoirs des personnages
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension