L'avis de LudiGaume

Plus de 10 parties jouées - 20 décembre 2006
 
Top à LudiGaume
  preview

Déjà 14 parties à mon actif et je ne m'en lasse pas. C'est le premier constat sur ce jeu. On a tout le temps l'envie d'y rejouer. Encore et encore. Même si on a perdu ou si la partie vous a donné l'impression de vous avoir échappé.

Yspahan c'est 45 minutes, pas plus, pas moins. C'est ficelé et calibré comme une horloge suisse.

Ah bon Suisse ?

Tiens Mr Pauchon n'est-il pas du pays des banques et du chocolat ?

Ben si et à croire que c'est dans les gènes l'horlogerie en Suisse. Yspahan n'y fait pas défaut.

Pourquoi y revenir, y rejouer ?

Car chaque partie diffère, se renouvelle et vous demandera beaucoup d'opportunisme et de tactique pour tenter de l'emporter.

Après chaque lancé de dés le choix à faire est toujours un dilemme, une torture. Suivant que l'on soit le premier à choisir ou le dernier dans la journée l'impact du choix sera important sur les autres ou sur votre stratégie si vous êtes dernier.

Stratégie, non Yspahan n'est pas un jeu de stratégie mais un jeu tactique où il faut réagir à chaque tour aux choix des autres et du hasard. Je parle de stratégie car chacun au début tente d'en installer une : construction des bâtiments en priorité, la piste aux chameaux à tout prix ou l'installation sur les souks de manière régulière. Mais vous verrez, après y avoir joué, que régulièrement dans la partie il faut changer d'optique car les dés ou vos adversaires décideront de vos possibilités. D'où le hasard généré par les dés.

Le jeu est truffé de petites astuces qui vous aideront en temps voulu. L'intendant qui vous permettra de casser un souk adverse ou voir de vous envoyer des cubes vers la piste au chameau (si vous y ajoutez le pouvoir du caravansérail cela devient puissant). Le pouvoir des cartes est équilibré et vous aidera à rester dans la partie. Ne pas oublier la possibilité de défausser une carte pour ajouter un dé à une combinaison de dés lors de sa prise. C'est souvent omis mais très puissant (dans le quartier du vase par exemple). Les dés jaunes qui peuvent vous aider à faire un coup fumant. Et en plus, il n'y a que celui qui paye qui en profite.

En résumé, un jeu chatoyant, une règle d'orfèvre, de nombreuse possibilités, de l'opportunisme, de la tactique, un zest de stratégie et le tout en 45 minutes de bonheur !!!

 
  • Les couleurs chatoyantes et chaudes
  • Le mécanisme avec les dés - original
  • Les choix nombreux mais un dilemme à chaque fois
  • 45' top chrono
 
  • Le hasard qui peut favoriser parfois mais c'est gérable

2 commentaires

  1. Grunt 15:19 19.01.2007

    Voilà je vais encore faire mon caliméro mais ça fait vraiment plaisir de lire des critiques aussi détaillés (qui l'aurait cru) et positives sur Yspahan, parfois vite jugé comme jeu automatique / pose cubes. Sincèrement!

    Après oui on est loin de Caylus mais j'aime bien la diversité après tout :P

  2. Estelle 20:27 05.05.2015

    Bonjour, j'ai une petite question. Si on joue à 4 et qu'il y a des dés à chaque étage de la tour, cela veut-il dire que certains joueurs (les 2 premiers) joueront 2x tandis que les 2 autres ne joueront qu'une fois lors de ce tour de jeu?
    Merci de m'éclairer et pour votre partage de passion... Consulter vos avis avant de faire un achat est toujours rassurant

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension