L'avis de Grunt

Plus de 10 parties jouées - 20 juin 2007
 
Indispensable
  preview

Tout le soin a été apporté à cette réédition de Wat'n dat:
- tout en français, les cartes regroupant 6 mots
- plus de mots au total
- tout est pensé: des niveaux de difficultés dans les cartes pour jouer avec tous, des aides de jeu fonction du nombre de joueurs...
- un format de boite pratique et transportable, et un look accrocheur (le travail de compression est remarquable par rapport à l'original au boitage trop grand)
- on enchaine les mots pendant la durée du sablier, du coup jamais de temps mort

On conserve tout le sel de l'édition originale:
- le travail en équipe sans concertation (et les confusions inévitables)
- un pictionnary pour les nuls; pas besoin ici de savoir dessiner puisqu'il s'agira de symboliser avec un matériel limité
Tout cela dans un rythme bien plus dynamique!

Bref il ne faut rien de plus pour en faire un jeu indispensable dans toutes bonnes ludothèques.

Chouette j'ai trouvé mes prochains cadeaux à offrir :)

 
  • Le matériel et le boitage
  • Les différents niveaux de difficulté
  • Le travail en équipe sans concertation
  • Le dessin avec du matériel limité
 
  • La nouvelle règle épuise plus vite les cartes (pourtant plus nombreuses): à quand une extension? :)

3 commentaires

  1. Raphaël 17:49 20.06.2007

    J'ai du mal à partager l'enthousiasme... je trouve que le jeu ne marche que si on connaît les cartes: autrement, avec le peu de matériel fournit, il est difficile de faire deviner la plupart des mots.
    Dans un pictionnary, on peut raffiner son dessin, le but tant de faire deviner un maximum de cartes différentes; ici, on est déjà content si on arrive à faire deviner UN mot, souvent le matériel vient à manquer. Bref: déçu.

  2. Raphaël 17:50 20.06.2007

    fourni sans t ... hmmm

  3. Grunt 18:15 20.06.2007

    Dans mon entourage, j'ai des personnes qui détestent dessiner (et donc exclu un pictionnary) mais qui pourtant accrochent bien au concept de synthèse/représentation de Kezako. C'est vrai que parfois on peut partir dans des directions opposés mais on aime aussi bien debriefer ou imaginer ce qu'on aurait pu faire dans ce cas si on avait pu parler... bref transformer l'échec en quelquechose de moins frustrant.
    Si en plus tu exclus les cartes rouges, tu peux assez facilement jouer avec des enfants de 10 ans et plus (en tout cas moi ça marche).

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension