Elasund - Die erste Stadt

Elasund se passe dans l'univers de Catane, reprend le mécanisme "lancer de dés-collecte de ressources" et comme dans "Les Colons...", les règles sont relativement simples, et bien qu'un soupçon plus complexe que son ainé, ça reste abordable par tout public qui fuit les grosses règles de jeu.

Ici, il n'y a pas de ressources ni d'échanges avec les autres joueurs, et la confrontation est beaucoup plus directe, c'est nettement moins gentil. Le jeu du positionnement est encore plus important, crucial même, et les occasions de jouer des mauvais coups abondent.

C'est diablement bien ficelé et rythmé, et si on peut regretter la disparition du commerce, il y a d'amples opportunités pour cajoler ou menacer; même si la règle ne le prévoit pas, le jeu est propice à la négociation...

Cela dit, ce n'est pas un jeu de diplomatie mais plutôt un moment sans merci où une combinaison de fourberie et de chance vaut mieux que du bagout.

Autre point fort, Elasund est agréable à deux ou plus; c'est assez rare pour mériter d'être mentionné.

Cet excellent jeu est servi par une règle agréable et un matériel irréprochable, et la mention "Catane" est non seulement un bon argument commercial mais marque aussi une continuité positive; il est assez familier pour ne pas effrayer les joueurs occasionnels qui ne jouent qu'aux Colons ou presque, et assez différent pour séduire et ne pas faire double emploi. Il complète à merveille son prédécesseur dans une ludothèque.

 
  • Idéal pour ceux qui apprécient Les Colons de Catane
  • Pas de temps mort
  • Bon jeu pour joueurs occasionnels et confirmés
  • Agréable à deux
  • Matériel et livret de règles impeccables
 
  • Thème assez peu présent

Indispensable