Elfengold

Elfengold est l'extension de Elfenland. Les deux jeux partagent donc une rgande partie du matériel. Il y a quelques pièces d'or, des cartes et des jetons supplémentaires dans la boite d'Elfengold. Le matériel des deux boites est joliment coloré et pratique. L'ambiance féérique à la Elfquest (sans le violence) est bien rendu. L'ensemble vous coutera fort cher (45 euros en France en 2002), surtout que l'extension vous semblera bien chiche pour son prix.

Tout d'abord, je vais dire un mot sur Elfenland. Il est Spiel des Jahres en 1998. Le jeu est plus rapide (4 tours, pas d'enchères) et plus simple (pas d'enchères, donc pas d'or à gérer) qu'avec son extension. Il est peu interressant à peu de joueurs (2 ou 3) car le plateau est bien trop grand et on a trop l'impression de jouer seul à un jeu d'optimisation peu passsionant. A plus, le jeu de parcours est plus interressant : plus de joueurs signifie plus de jetons de transports, donc plus de possibilités de mouvements et de combinaisons. Néanmoins, si vous êtes trop (6 voir 5 joueurs), je pense (je n'ai jamais essayé) que vous aurez du mal à avoir un contrôle sur votre destin. Je n'ai pas joué à Elfenland avec beaucoup de joueurs car j'avais Elfengold sous le bras et avec l'extension, plus on est de fous...

Elfengold introduit beaucoup d'interactions entre les joueurs :

- jetons spéciaux pour échanger des jetons de transports ou en poser deux

- nouveaux obstacles pour l'eau douce

- or et enchères

Il devient alors aussi important d'optimiser son parcours que d'enquiquiner vos adversaires et surtout de négocier avec d'éventuels joueurs hostiles afin qu'ils vous épargnent. En l'absence de règle, nous avons permis tout échange d'or pour quelques raisons que ce soit mais aucun échange de cartes ou de pions (pour garder leur interet aux tirages et enchères). Le trop "gnangnan" Elfenland devient alors un superbe jeu de fourbes, plein de trahisons et de vilainies ! Et c'est là toute le richesse de ce jeu.

D'autres modifications sont à signaler :

- le jeu dure plus longtemps (6 tours soit 3h00),

- un joueur a le choix entre or et cartes à la fin de son tour et

- les cartes de voyage sont tirées (face cachée) ou choisies (face visible).

Ces 3 points rendent le jeu plus tactique (sans atteindre des sommets) qu'Elfenland et donnent le temps de rattraper un éventuel revers. Cela finit de métamorphoser le pauvre Elfenland en un Elfengold presque parfait à 5 ou 6 joueurs.

"- He ben, j'suis pas arrivé avec tout ça moi !

- Que nenni mon seigneur... avec quelques petites pièces : tout peut s'arranger..."

Ainsi va la vie au pays des elfes...

Très Bon