Ra

Ra est un petit bijou de fluidité conçu par un grand du monde du jeu : Reiner Knizia.

Ses principes sont d'une grande simplicité : je modifie la taille d'un lot de tuiles en en rajoutant une ou je déclenche une enchère en un tour.

Contrairement à la plupart des jeux d'enchères, le choix de la mise n'est pas totalement libre. Il est conditionné par les jetons "soleil" dont on dispose. Cette situation qui simplifie l'estimation de la valeur des lots n'empêche cependant pas d'être régulièrement face à des choix cornélien.

Ra est typiquement le jeu d'enchères qui peut plaire à ceux qui n'aiment habituellement pas les jeux d'enchères. Ici, tout est simple : on ne fait qu'un tour et on mesure beaucoup plus facilement ses chances de conclure une affaire.

Les jetons, qui sont au coeur de ce système, sont au départ répartis équitablement puis glissent de joueur en joueur au gré des enchères car non seulement, les joueurs mises pour leurs revenus actuels mais anticipent des revenus futurs issus de jetons "gagnants".

On pourrait croire qu'avoir les plus gros jetons est la clef du jeu mais c'est sans compter sur les tuiles Ra qui vont déterminer la durée de chacune des manches. Si vous êtes armé de grosses tuiles, vous serez tenté de laisser passer les petits lots pour en acquérir de plus gros plus tard... Seulement voilà, vous n'êtes jamais sûr que ce plus tard va survenir dans des conditions plus favorables. Alors, faut-il se contenter de petit pour ne pas laisser de juteuses tuiles passer ou faut-il laisser les propriétaires de "petits jetons" les acquérir ? Voilà typiquement ce à quoi Ra vous propose de faire face. Avoir de petites mises obligent à jouer la mouche du coche et à importuner "au bon moment" celui qui aurait les moyens d'acquérir à coup sûr tel ou tel lot.

Ra se joue en 45mn en moyenne et accueille de trois à cinq joueurs. C'est un jeu très polyvalent qui est d'autant moins aléatoire que le nombre de joueurs est réduit. Il tourne notamment exceptionnellement bien à trois joueurs.

Au chapitre des reproches, je ne trouve pas grand commentaire à faire. Le jeu incorpore une certaine dose de chance mais celle-ci est parfaitement proportionnée pour un jeu de cette durée et les joueurs ont un vrai contrôle sur la partie au travers de leurs décisions de miser ou de déclencher des enchères. Certains grogneront contre le thème égyptien du jeu qui n'est qu'un prétexte à une belle mécanique. Ils n'ont sans doute pas tout à fait tort mais l'esthétique du jeu est agréable en soi et on se fait à l'usage à cette association.

A noter que l'édition Überplay qui vient de sortir est d'excellente facture avec notamment un plateau plus grand (et donc plus lisible) et un sac noir destiné à recevoir les tuiles : un détail d'importance qui manquait à l'édition Aléa.

 
  • La fluidité faite jeu
  • Un jeu moyen format qui tourne parfaitement à trois joueurs
  • L'intégration réussie du compteur temps dans le jeu
  • Les dilemmes consécutifs aux invocations intempestives de Ra
  • Le côté "stop ou encore" de certaines fins de manche
 
  • Une certaine part de hasard (mais est-ce vraiment un problème ?)

Top à Guillaume