Thème du jeu


Le très rusé chef de la tribu gauloise, Moralelastix, joue double jeu ! Le traite a lancé les Romains contre le petit village gaulois. Cinq légions sont déjà en marche. Pour Astérix et Obélix, c'est une bonne raison de se réjouir ! Par Toutatis ! Des romains frais !
 

Description du jeu

preview
 
But du jeu

Avoir le plus de points de victoire à la fin de la partie.

Mise en place

Chaque joueur choisit l'un des 2 personnages et prend son pion ainsi que ses 15 cartes. Il les mélange et les place face cachée devant lui, il en prend 5 en mains.

Les 5 cartes "Fête" sont retirées des 40 cartes "Romain" que l'on mélange et sépare en 2 piles. Dans la première, on mélange 3 cartes Fêtes et dans la seconde les 2 dernières. Ensuite, on reconstruit la pioche en plaçant la pile avec les 2 cartes Fêtes sur la première pile. On forme à l'aide de la pioche un carré de 4x4 cartes faces cachées.

Les marqueurs de points sont placés sur le côté de la table.

Le joueur le plus costaud commence.

Déroulement de la partie

A son tour, le joueur actif engage un combat. Il place sa figurine face à une rangée et découvre la première carte de celle-ci.

 Si c'est un Romain
il doit jouer une carte de la même couleur de sa main pour battre les romains.

 Si c'est des Pirates
il doit jouer une carte de n'importe quelle couleur de sa main pour battre les pirates.

 Si c'est le Traître
il doit jouer deux cartes de la même couleur de sa main pour battre le traître.

 Si c'est un Sanglier
il est distrait et son combat se termine immédiatement et il ramasse les cartes déjà combattues.

 Si c'est une Fête
il ne se passe rien, il ne doit pas jouer de carte, le combat continue. La 5ème carte Fête met fin à la partie.

Si le joueur ne peut battre son adversaire, son tour s'arrête et toutes les cartes déjà combattues sont perdues, on les retire du jeu. La carte sur laquelle il a échoué est remise face cachée.

Si le joueur a réussi son combat, il a le choix de s'arrêter et gagner les cartes déjà combattues ou de continuer et combattre la carte suivante dans la rangée.

Son tour s'arrête après le combat de la dernière carte de la rangée ou suite à un échec. Il complète sa main à 5 cartes.

Enfin, comme dernière action, le joueur peut mettre sa figurine face à une rangée afin de la bloquer pour son adversaire

Fin de la partie

Quand un joueur découvre la 5ème carte Fête, la partie se termine à la fin de son tour. En fonction des cartes gagnées, les joueurs reçoivent les marqueurs.

 La marmite en cuivre
va au joueur qui a vaincu le traître.

 Le drapeau de Pirate
va au joueur qui a vaincu le plus de Pirates. En cas d'égalité, personne ne reçoit le marqueur.

 Chaque casque de Romain
va au joueur qui a vaincu le plus de Romains de la couleur correspondante. En cas d'égalité, le joueur qui a vaincu le Centurion (carte avec l'étoile) gagne le marqueur sinon personne.

Celui qui a le plus de marqueurs gagne la partie. En cas d'égalité, c'est le joueur qui a le plus de marqueurs Casque qui l'emporte. Et enfin, si l'égalité persiste, c'est le joueur qui a le plus de cartes qui l'emporte.
 
Descriptif rédigé par LudiGaume
 

L'avis de LudiGaume

De 1 à 2 parties jouées - 21 juillet 2006
 
Peu Captivant
  preview
Avertissement sur ses notations

Déception, oui c'est le terme. Deux parties mais pas plus.

On se dit que l'on va friter du Romain, le faire tourner dans les airs avant de l'expédier à l'autre bout du village.

Ben non !

Le jeu n'a rien de passionnant, oui, on retrouve tous les personnages de la légendaire bande dessinées MAIS pas l'ambiance.

Le jeu est un "Stop ou Encore" collé sur un thème qui nous est cher. On prend le risque de combattre la carte suivante ou pas. Pas de combinaison de cartes à faire, on a la carte ou ou ne l'a pas. Un point c'est tout.

La gestion des majorités ? Oui peut-être qu'il faut s'arrêter pour essayer de conserver les cartes de la bonne couleur mais bon si vous n'avez pas ce qu'il faut pour les battre. Si vous choisissez une mauvaise rangée, tant pis pour vous.

Une déception, un "Stop ou Encore" peu captivant, voir sans intérêt. Le hasard est le seul maître à bord.

PS: Les variantes ne font que compliquer le jeu.

 
  • Le thème présent dans les illustrations
 
  • Le thème qui ne colle pas au jeu, on aurait préféré du plus combatif
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension