Thème du jeu


Clash of Deck est un jeu de cartes évolutif à découper soi-même. Chaque mois, une nouvelle extension autonome du jeu est édité, ce qui vous permet de créer de nouveaux decks et ainsi d'augmenter la rejouabilité du jeu.

Dans Clash of Deck, vous incarnez un Seigneur-Sorcier dont l'objectif est de prendre le contrôle des îles les plus sûres de l'archipel d'Erret. Pour ce faire vous devrez combattre d'autres Seigneurs-Sorciers.

Cela ressemble à quoi ?


Clash of Deck - 1
Clash of Deck - 2
Clash of Deck - 3
Clash of Deck - 4
Clash of Deck - 5
Clash of Deck - 6
Clash of Deck - 7
 

Premières Impressions de LudiGaume

De 6 à 10 parties jouées - 31 janvier 2021
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Nous avons eu l'occasion de tester Clash of Deck via son format démo qui contient 20 cartes permettant de découvrir le jeu. Ce dernier verra le jour via Kickstarter durant l'année 2021. A suivre.

Difficile de ne pas penser à Magic quand on découvre Clash of Deck. On y retrouve du mana, une phase d'invocation, des créatures avec des effets, des volants, ... Mais ne vous y trompez pas même s'il y a une filiation. Clash of Deck a épuré le style en proposant un jeu rapide, tactique et sans une multitude d'effets qui complexifient les parties. C'est un jeu nerveux où les coups vont pleuvoir de tours en tours. Pas de temps morts à la recherche de mana ou autres cartes permettant d'agir sur le combat en cours. C'est un affrontement direct sans temps morts.

Donc ce qui est plaisant c'est cette accessibilité et "simplicité" des règles. Déjà, il n'y a que 2 lignes de combats où les camps se font face séparés par un pont. Les joueurs vont gérer deux files de combattants, pas plus. Ces derniers attaqueront selon une règle simple. En commençant par le dernier de la file, chaque personnage attaque le premier adversaire face au pont. S'il n'y a personne c'est le joueur qui prend les coups. Aussi, le mana est représenté par le nombre de cartes en main au début de son tour. Simple. Ensuite, l'invocation est classique en posant ses cartes qui ne seront actives qu'au prochain tour. Le but de tout cela est d'atteindre son adversaire pour repousser sa tour dans sa main et puis atteindre son château. Si ce dernier arrive en fin de main du joueur, il perd immédiatement. C'est l'invasion ! Le petit twist du jeu c'est que l'on ne peut pas changer l'ordre des cartes en main et on ne peut invoquer que des cartes parmi les 4 premières. Il faut en jouer pour bien monter ses équipes faces aux ponts.

C'est un Très Bon pour ce jeu nerveux, accessible, sans fioriture mais pas pour autant simpliste. Il nous offre de belles batailles et demande une gestion intelligente et attentive de ses équipes de combattants.

Il ne reste plus qu'à découvrir l'édition finale KS qui offrira de nouvelles cartes (créatures, sorts, bâtiments), de nouveaux types de cartes (Héros, Reliques), pas moins de 6 modes de jeux (coopératif, 2vs2, chacun pour soi, solo, legacy, ...).

 
  • Le format, pas de texte juste des icônes
  • La simplification par rapport à Magic
  • La gestion de sa main
  • L'envie de découvrir de nouveaux personnages
  • L'envie de découvrir de nouveaux modes de jeux
 
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension