Thème du jeu


Las du quotidien mondain et des bonnes manières, l’aristocratie anglaise de ce début du XXe siècle tente de se distraire en cherchant le frisson partout où il se trouve. La dernière tendance consiste en une chasse folle autant qu’illicite, en plein centre du Penjhab des Indes Orientales. Elle vise la capture d’un monstre sacré, rare et préservé : le Draco Septentrionus Verdatis !

Armés jusqu’aux dents de carabines à lunette et de coutelas en tous genres, les équipes de milords, accompagnés de leurs miladies, elles-mêmes suivies de sherpas chargés d’un amoncellement de bagages inutiles, affronteront les animaux sauvages d’une jungle hostile. Leur projet secret sera de mettre en cage, afin de le ramener en Angleterre comme trophée de chasse, l’un de ces énormes animaux légendaires, les dragons de l’Inde du Nord.

Au milieu des hurlements d’une myriade de singes, ouistitis et babouins, prêts à les bombarder de noix de coco, d’un fourmillement de serpents venimeux, de troupeaux d’éléphants en colère, et surtout en proie au fameux tigre du Bengale qui déborde de férocité et dont les crocs sont de véritables dents de scie, ces lanceurs de feu, surgissent à l’improviste en pleine nuit, enflamment les torchis des villages isolés ou les campements les plus protégés, répandant ainsi autour d’eux une terreur sacrée.

La ruse la plus fameuse sera d’utiliser un piège imparable un Dragon femelle fabriqué de bric et de broc et censé attirer irrésistiblement le monstre par l’imitation de feulements.

Intrigués par l’arsenal de chasse et tous les préparatifs de capture, les journalistes, en nombre, décident de suivre discrètement les expéditions insolentes et inconséquentes. Ils pourront ainsi transformer les détails de leurs aventures en scoops pour les journaux à sensation, avant de dénoncer leurs manèges sacrilèges à la police locale.

Mais, par delà tous dangers et les avatars, l’aristocrate anglais sait très bien que le succès de son entreprise lui attirera, à coup sûr, les grâces de la Couronne et même, qu’avec quelque chance, il recevra des mains de la Reine Mère, le titre envié par tout Lord qui se respecte, de membre honorable de «l’Ordre de la Jarretière».
 

L'avis de LudiGaume

1- De 3 à 5 parties jouées - 25 mai 2009
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

DracoMundis fait penser à Stratego, une équipe de personnages et terrains, dans ce cas-ci, qu'il faut placer face cachée de la meilleure manière pour décimer l'équipe adverse ou occuper des terrains.

Le matériel est de bonne facture avec de superbes illustrations. Seul bémol, le choix des couleurs des équipes qui sont un peu trop proches les unes des autres. De plus, le paravent/aide de jeu détaille trop les différents éléments et par conséquent demande beaucoup de lecture, dommage, car on s'écarte du but d'une aide. De plus, il manque un rappel des différentes façons de remporter des points de victoire.

Mais, ce n'est pas pour autant qu'il faut oublier la qualité du jeu, du moins pour les fans de ce type de jeu. Il est tactique et demande beaucoup d'investissement pour maîtriser les combinaisons possibles avec les différents personnages. Voire calculatoire, ce qui peut parfois faire durer la partie.

Un bon jeu dérivé de Dungeon Twister qui ravira les amateurs du genre.

 
  • Les illustrations sont superbe
  • Calculatoire
 
  • Les couleurs des tuiles difficiles à distinguer
  • Le hasard du placement parfois
1 commentaireMasquer

1 commentaire

  1. Gauvain 18:43 26.05.2009

    Draco mundis est un bon jeu avec lequel je prends tout le temps bcp de plaisir...Malheureusement peu de mes amis sont dans le meme cas que moi, donc il prend un peu la poussière

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension