Happy City

 Toshiki SATO, Airu SATO    Makoto TAKAMI
Thème du jeu

Bâtissez votre ville et mettez-y du coeur !

Cherchez les bonnes tactiques pour gérer vos revenus, faire venir des habitants et les rendre heureux. Créez un petit paradis plus attirant que les villes adverses !

L'avis de LudiGaume
Très Bon

Construire une ville qui rend heureux ses habitants n'est pas facile. C'est une alchimie difficile à trouver entre les bâtiments fonctionnels, des espaces verts, des divertissements et aussi un nombre de citoyens équilibrés. Difficile d'être maire et d'arriver à revendiquer le titre d'Happy City pour sa ville. Alors vous vous sentez capable de relever le défi du bonheur ?

On adore les illustrations de la boîte et des cartes de Happy City. Cela me nous fait penser au mot "Trognon" mais colle aussi au côté Happy du jeu: la recherche du bonheur. Un look japonais comme on le rencontre souvent dans les jeux du pays du soleil levant. A l'intérieur, on trouve des cartes de qualités accompagnées de jetons bien costauds. On est Happy !

On retrouve le côté minimaliste tant aimé par les auteurs japonais. Des règles simples, claires sans fioritures. Apprises en 5 minutes et on plonge directement dans la partie.

La première difficulté du jeu vient de la gestion de son revenu. Et oui, les sous c'est la vie. Et il faudra de gros revenus pour viser les meilleurs bâtiments. Donc, investir dans l'argent avant le bonheur sera une bonne option. Le mieux étant d'obtenir des bâtiments qui offrent les deux. Vos choix seront importants et leur timing encore plus. Aussi, il faudra s'accommoder du tirage des cartes qui parfois vous aidera ou inversement. Un petit moment de tension qui risque de vous rendre Happy !

Une phase qui paraît anodine c'est la défausse d'une carte. Et bien détrompez-vous, c'est ici que vous pouvez avoir un influence sur le jeu des autres. Retirer une possibilité lucrative au joueur suivant peu s'avérer crucial. Une petite interactivité bienvenue qui saura animer la partie par moment.

Il ne faut jamais oublier que c'est aussi une course. Et c'est souvent ce qui vous met une pression durant la partie. Il y a tout d'abord le couperet de la fin de partie qui survient après la 10ème carte d'un joueur. Cela vous oblige à faire des choix à chaque tour et à ne pas passer trop souvent pour augmenter votre cagnotte en vue d'un achat futur. Si vous le faites vous risquez de vous retrouver avec peu de bâtiments face à vos concurrents. L'autre course se fait sur l'acquisition des bâtiments spéciaux. Il faudra surveiller constamment les autres pour ne pas se faire souffler une carte sous le nez ou vous lancer dans un objectif perdu d'avance. Soyez attentif si vous souhaiter finir Happy !

Enfin, il faut féliciter l'éditeur d'avoir travaillé sur les bâtiments spéciaux et en offrir un grand nombre. Il y en a avec plein d'effets qui vont changer la donne et attirer les joueurs. Cela va vous permettre de renouveler le jeu facilement. Bravo.

C'est un Très Bon pour Happy City un jeu minimaliste dans ses règles mais aux choix cornéliens et dilemmes constants. La petite dose de bonheur lors d'une soirée jeu, un petit rafraîchissement entre les grosses pièces.

 
  • Des règles simples
  • Le côté Course bien présent
  • La phase de défausse pas aussi anodine qu'il n'y parait
  • Une durée de partie juste comme il faut
  • Les nombreux bâtiments spéciaux
 
  • Le tirage des cartes qui peut faire des heureux ou des malheureux

Très Bon

Documents

La règle du jeu

pdf


 13 mai 2021
 292



Liens

Tric Trac

myLudo

Vin d'jeu

BoardGameGeek

La Tuile de Jeu