Thème du jeu


Schotten Totten revient, en apportant une dimension asymétrique aux mécaniques du premier opus. Cette suite est épique !

Plus joueur, plus accrocheur, et toujours aussi intense !

Nouvelle escalade dans la guerre des voisins, alors que les deux belligérants du célèbre Schotten Totten ont décidé de passer à la vitesse supérieure pour un duel à la fois épique… et asymétrique ! Dans Schotten Totten 2, les deux adversaires sont désormais opposés pour la prise d’un Château. L’assaillant et le défenseur doivent prouver leur supériorité sur les emplacements des murailles. Mais cette fois, chaque joueur a des objectifs différents et ses propres conditions de victoire !

Cela ressemble à quoi ?


Schotten Totten 2 - 1
Schotten Totten 2 - 2
Schotten Totten 2 - 3
Schotten Totten 2 - 4
Schotten Totten 2 - 5
Schotten Totten 2 - 6
Schotten Totten 2 - 7
Schotten Totten 2 - 8
Schotten Totten 2 - 9
Schotten Totten 2 - 10
Schotten Totten 2 - 11
Schotten Totten 2 - 12
Schotten Totten 2 - 13
 

L'avis de LudiGaume

4- De 3 à 5 parties jouées - 30 novembre 2020
 
Top à LudiGaume
  preview
Avertissement sur ses notations

Nous voilà repartit en Ecosse et cela frite encore au château. La bataille fait rage et chaque camp tente de l'emporter. Tous les coups sont permis. Qui sera le gagnant ? Peut-être le plus chanceux et le plus rusé ?

On est de retour dans la gamme Mini de chez Iello. Une boîte aux illustrations sur fond blanc et de petite taille. Les illustrations sont toujours aussi folles et écossaises pour notre plus grand plaisir. On découvre des cartes classiques, des tuiles pour constituer la muraille, un figurine en carton pour chaque camp et enfin 3 chaudrons en bois pour le défenseur. Une règle de qualité accompagne le tout.

La mécanique de base reste la même que dans le numéro 1. Il faut placer une carte devant la muraille à chaque tour et essayer de constituer les meilleurs combinaisons pour l'emporter. Ces dernières ont toujours un ordre de valeur. Le dilemme reste le même: où poser une carte sans affaiblir ses chances. Toujours cet espoir de tirer la bonne carte. Toujours créer une pression sur l'adversaire en montrant un début de combinaison puissant. Prises de risque et bluff sont toujours les éléments au coeur des la partie. Quel plaisir de se mettre en danger tout en piquant au vif son adversaire.

Ce qui change c'est que chaque joueur à une condition de victoire différente et des options différentes. A savoir qu'un des deux sera l'attaquant et devra arriver à détruire 4 murailles ou à en détruire une deux fois d'affilée. Il doit l'emporter quoiqu'il arrive. Le second joueur devient ainsi le défenseur et n'a qu'un but empêcher son adversaire d'arriver à ses fins et tenir jusqu'à la fin de la pioche. Donc, chacun devra jouer différemment et profiter au mieux de son action spéciale. Soit se retirer pour l'assaillant ou utiliser un chaudron pour éliminer une carte pour le défenseur. Cela change toute la donne et crée un nouveau jeu mais qui reste tout aussi passionnant et palpitant même s'il est un poil plus lent que le premier.

Un autre petit changement de taille c'est que chaque tronçon de la muraille détermine le nombre de cartes à poser et parfois, aussi, le type de combinaison à poser pour l'emporter. Cela change la donne et demande encore plus d'attention. Clairement cela accentue la différence avec son ainé pour créer un autre jeu.

Les cartes Tactique apportent un plus et diversifie le jeu. Ce sera l'occasion de chambouler la partie à coup de rebondissements et autres coups tordus. C'est plaisant mais plus chaotique, il faudra l'accepter.

Schotten-Totten 2 reçoit un LudiGaume d'Or, tout comme son ainé, car il garde son esprit mais apporte de nouvelles manières de jouer et des parties différentes. Un numéro 2 réussit pour notre plus grand bonheur.

 
  • Un jeu asymétrique
  • Les conditions sur les murailles
  • Les cartes Tactique pour plus de chaos
  • Un vrai numéro 2 et pas une pâle copie
 
4 commentairesMasquer

4 commentaires

  1. Monica 12:40 16.01.2021

    Bonjour. Une question sur le joker : si l’attaquant a posé toutes ses cartes devant une tuile le défenseur peut’il arguer qu’en piochant potentiellement un joker il arriverait à contrer l’attaquant sachant que la carte qu’il lui permettrait de contrer est dans la défausse.
    Merci

  2. LudiGaume 13:03 16.01.2021

    Hello

    la règle (page 8) est claire pour moi, je cite:

    L’Assaillant doit montrer, à l’aide de toutes les cartes ayant déjà été jouées et défaussées durant la partie (et donc connues des deux joueurs), que sa formation ne peut et ne pourra être battue, qu’importent les cartes que le Défenseur pourrait ajouter. Il n’a pas besoin de se préoccuper des cartes 0 et 11 qui pourraient éliminer d’autres cartes.

    La phrase "Qu'importent les cartes que le Défenseur pourrait ajouter" répond à la question.

    Donc, on ne tient pas compte du possible.

    Bons jeux

  3. Tess 19:35 16.05.2021

    Bonjour,
    Si l'assaillant pioche la dernière carte, comme il lui reste encore un tour derrière, cela signifie qu'il joue deux fois d'affilié ?
    Merci

  4. LudiGaume 08:04 17.05.2021

    Hello

    en effet, c'est ce que la règle laisse entendre.

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension