Thème du jeu


Depuis plus d’un siècle, l’on raconte dans nos contrées l’histoire de deux familles qui portaient l’une pour l’autre une haine sans pareille. Cette inimitié était telle qu’elle perdura même après leur mort...

Prêtes à tout pour s’approprier les plus belles demeures des environs pour le compte de leur propre lignée, ces deux familles de Fantômes n’ont depuis de cesse de hanter manoirs et châteaux pour en faire fuir les pauvres âmes qui osent s’y aventurer !

Cela ressemble à quoi ?


Rest in Peace - 1
Rest in Peace - 2
Rest in Peace - 3
Rest in Peace - 4
Rest in Peace - 5
Rest in Peace - 6
 

L'avis de LudiGaume

16 mai 2021
 
Très Bon
  preview
Avertissement sur ses notations

Vous voilà plongé dans une bataille entre familles de fantômes. Chacune veut s'approprier les demeures du quartier pour mettre la main mise sur ce dernier. Alors, à vous d'envoyer vos meilleurs équipes pour épouvanter les habitants et les faire fuir. Mais il faut toujours surenchérir sur la famille adverse sinon il faudra abandonner le combat pour la demeure suivante. Alors qui sera maître du quartier ?

Un format de boîte facile à emporter contient de très belles cartes toilées qui nous offrent une grande durabilité. Les illustrations, malgré un thème très noir, sont plaisantes et amusantes pour créer une jolie ambiance de batailles de fantômes. Une règle claire où toutes les cartes à effet sont expliquées une à une permet de rendre l'apprentissage du jeu très confortable. Et pour compléter ce beau tableau, la boîte offre deux aides de jeux avec le détail de tous les icônes du jeu.

Souvent quand on voit une rangée de cartes au centre de la table et qu'il faut placer ses cartes de son côté de ces dernières, on pense inévitablement à l'excellent Schotten-Totten. A part gagner la carte centrale, Rest in Peace s'avère bien différent et ne fera jamais double emploi. Bien au contraire. D'ailleurs, on ne reparlera plus de Schotten-Totten dans cet avis.

C'est un jeu d'enchères où chacun devra surpasser son adversaire. Mais le twist du jeu c'est qu'il faut savoir s'arrêter à temps pour mieux rebondir après. Ou pour prendre la carte Medium en jeu. Cette dernière offrira un avantage souvent opportun. Rien que cette partie va animer votre partie et faire monter la tension. OK, on a parlé de la carte Medium à gagner mais il y a aussi le jeton Demeure qui ira au vainqueur de l'affrontement. C'est ici que le dilemme intervient. Lutter pour le jeton ou la carte ? Le jeton est important car il y a une condition de victoire suivant le type de jeton. Donc quand un des deux joueurs est à un jeton de la victoire, le combat pour ce dernier risque d'être terrible. Et parfois, il demandera aux joueurs d'aller jusqu'au bout de leur main.

La rejouabilité dans Rest in Peace est énorme car il y a pas moins de 29 cartes Medium. Et comme on en joue 9 par parties, je vous laisse imaginer le nombre de combinaisons possibles. Vous n'êtes pas près de mettre fin à cette lutte entre familles de fantômes !

Ce qui rend le jeu plaisant, stressant et combatif c'est la lutte pour ces jetons. Il faut toujours évaluer au mieux l'intérêt pour vous du combat. Ne jamais laisser son adversaire prendre l'ascendant sur un type de jetons car il risque de vous laisser gagner l'autre type pour devenir plus fort sur le dernier jeton qu'il lui faut pour l'emporter. C'est pour cela que les cartes Medium sont là pour donner des moyens de contrer ces situations avant même qu'elles ne se présentent.

Et il y a le 10ème combat, le juge de paix si vous y arrivez. Il est différent car au fil des affrontements, la famille qui abandonne peut y placer secrètement une carte pour le décompte final. C'est tentant mais attention cela va vous déforcer votre main. Donc, il faudra juger s'il faut aller jusque là ou si la partie se terminera avant. Un choix important dès le début de la partie.

C'est un Très Bon pour Rest in Peace qui prendre facilement une place dans votre ludothèque de jeu à deux. Un jeu tendu, malin qui demandera de l'audace mais aussi de la réserve pour l'emporter.

 
  • Un thème grave mais illustré avec délicatesse et amusement
  • Le dilemme de lutter ou abandonner
  • Un énorme rejouabilité grâce aux 29 cartes Medium
  • Ne ressemble pas à Schotten-Totten
 
  • Le hasard peut parfois jouer des tours
Aucun commentaireMasquer

Laisser un commentaire:


Pour animer votre commentaire:
:D    :)    :lol:    ;)    ?:    :(    >:(
Nous n'acceptons plus de lien dans le texte de vos commentaires afin d'éviter les spams.
Merci de votre compréhension